Incendie de forêt en Gironde: 2e jour de lutte pour les pompiers

Par AFP | Publié le 25 juillet 2015 à 07h43 | Vu 395 fois
Incendie de forêt en Gironde: 2e jour de lutte pour les pompiers

...

Des Canadair et un bombardier Dash devaient rentrer en action pour le deuxième jour dès l'aube samedi en Gironde pour circonscrire un incendie de forêt, qui a détruit en douze heures plus de 330 hectares de pinède et contraint à l'évacuation de 120 habitations et d'une maison de santé. Près de 300 sapeurs-pompiers, plus de 60 camions, venus de Gironde et de quatre départements voisins, ont continué dans la nuit à lutter contre l'incendie, d'origine encore inconnue, qui a pris vers 14H30 samedi dans une forêt de pins à Saint-Jean-d'Illac, à 20 km à l'ouest de Bordeaux. Le feu, attaquant des pins âgés puis des massifs plus jeunes et denses, a été aidé par les vents d'ouest-nord-ouest, atteignant 50 km/h en soirée vendredi et tournants, qui ont provoqué plusieurs sautes de feu, compliquant la tâche des pompiers, a expliqué à l'AFP le lieutenant-colonel Eric Pitault. Le préfet de la Région Aquitaine et de Gironde, Pierre Dartout, présent sur place, a indiqué à l'AFP que 40 foyers avaient été évacués en soirée à Saint-Jean-d'Illac et 80 autres dans la commune voisine de Pessac, ainsi qu'une maison de santé comptant 80 patients, pris en charge dans un gymnase à Pessac pour certains, au CHU de Bordeaux pour d'autres. "Ce sont à ce stade des évacuations par précaution, aucune habitation n'a été atteinte par le feu", a-t-il souligné. Après 02H00 samedi le feu n'était toujours pas circonscrit, même si fraîcheur et humidité -- il a brièvement plu en soirée vendredi -- ainsi que des vents faiblissant quelque peu jouaient en faveur des soldats du feu. - Attendre le retour des avions - "Les pompiers restent très vigilants. Le feu continue à se développer, il n'est pas circonscrit. Il faut attendre la nouvelle intervention samedi des moyens aériens pour l'éradiquer. Les pompiers travaillent dans la nuit pour ralentir sa progression, profitant peut-être d'un peu plus de fraîcheur et d'humidité dans les sous-bois", a déclaré le préfet, qui devrait faire un point de situation samedi matin. Dans les airs, quatre Canadairs et un bombardier d'eau Dash venus vendredi de Marignane (Bouches-du-Rhône) avaient assisté les soldats du feu depuis 18H00 et jusqu'à la tombée de la nuit. A titre de précaution, une aire de gens du voyage avait été évacuée dans l'après-midi, leurs 63 familles prises en charge par la gendarmerie et la mairie de Saint-Jean d'Illac. Les autres évacuations ont été décidées après visite du préfet sur place. La gendarmerie était chargée de l'enquête sur l'origine du feu, la rapidité avec lequel celui-ci a pris de l'ampleur ayant tôt intrigué les secours. Les efforts des pompiers ont été détournés plusieurs heures samedi par un autre incendie de pinède, qui s'est déclaré vers 17 heures à 50 km plus au sud-ouest, à La Teste-de-Buch et Gujan-Mestras, communes bordant le Bassin d'Arcachon. Plus de 75 pompiers, appuyés par les Canadairs ont lutté contre ce feu-ci, finalement circonscrit peu après 20H00, après avoir détruit une douzaine d'hectares de forêt. Deux autres incendies mineurs, vendredi dans le secteur de Salles, avaiet été rapidement maîtrisés après avoir détruit environ un hectare de pinède chacun. Survenus près de l'A63 qui relie Bordeaux à l'Espagne, ils ont entraîné un dégagement de fumée et donc des ralentissements sur la route des vacances, mais pas de coupure de l'axe. Les multiples départs de feu en une journée ne sont pas rares en été dans le massif forestier du sud-ouest et notamment en Gironde, recouverte à 45% de forêt. L'un des plus importants incendies des dernières années avait détruit plus de 650 hectares de pinède en août 2012 près de Lacanau, sans faire de victimes.

0 commentaires

Envoyer un commentaire