Facture salée : la régie d'électricité de Saint-Marcellin n'avait pas le choix

Par Stéphane Perrin | Publié le 24 novembre 2017 à 17h16 | Modifié le 24 novembre 2017 à 17h22 | Vu 669 fois
Facture salée : la régie d'électricité de Saint-Marcellin n'avait pas le choix
Le maire, Jean-Michel Revol, préside également la régie municipale d'électricité. Il a tenu à apporter quelques précisions. - © DR

Interpelé sur les réseaux sociaux, Jean-Michel Revol a voulu apporter des explications. Il assure que ce "rattrapage tarifaire" ne résulte en rien d'une décision du conseil d'administration de la régie municipale.

Bon nombre de Saint-Marcellinois ont failli s’étrangler en recevant leur dernière facture d’électricité. En bas de page, la note est plutôt salée… Interpelé sur le sujet, le maire, Jean-Michel Revol, par ailleurs président de la régie municipale d’électricité, apporte l’explication : «Cette hausse n’est en rien la conséquence d’un choix du conseil d’administration. Elle résulte d’une décision du Conseil d’Etat du 15 juin 2016 qui annule l’arrêté ministériel fixant les tarifs réglementés de l’électricité et impose un rattrapage tarifaire sur la période du 1er novembre 2014 au 31 juillet 2015. Comme tous les fournisseurs d’électricité, la régie est dans obligation absolue de l’appliquer.»

Concrètement, tous les titulaires d’un contrat “tarif bleu résidentiel” sont concernés. Le rattrapage est établi en fonction de la puissance souscrite et des consommations enregistrées sur la période concernée. Par exemple, pour un usager ayant souscrit un abonnement 6 kW et ayant consommé 6000 KWh, la hausse atteint 50,20 euros, soit 5,20 euros sur l’abonnement et 45 euros pour la consommation. Jean-Michel Revol précise : «S’agissant d’un rattrapage, ce surcoût ne sera pas reconduit en 2018.»

L’élu tient à rappeler que le montant total de sa facture dépend aussi et surtout de l’augmentation du prix du KWh fixé par l’Etat et de sa consommation personnelle. Et il se veut pédagogue : « En raison d’une météo un peu plus froide que l’année précédente, celle-ci peut être plus élevée. Précisons qu’aucune augmentation des taxes n’est intervenue.» Si des interrogations persistent, les agents de la régie municipale sont à la disposition de tous les abonnés.

Stéphane Perrin

0 commentaires

Envoyer un commentaire