Avec Ordimemo, l'outil informatique devient un jeu d'enfant pour les seniors

Par Stéphane Perrin | Publié le 07 décembre 2017 à 16h45 | Modifié le 07 décembre 2017 à 16h53 | Vu 840 fois
Avec Ordimemo, l'outil informatique devient un jeu d'enfant pour les seniors
Informaticien, François Pernice a installé son entreprise il y a quatre ans à Saint-Marcellin. Son leitmotiv : simplifier l’utilisation de l’outil Int - © Stéphane Perrin

Installée à Saint-Marcellin depuis quatre ans, la TPE Ordimemo développe et commercialise des tablettes très simples d’utilisation afin de permettre aux personnes âgées de rester connectées. Pour communiquer facilement avec ses proches, mais aussi pour bien vieillir chez soi l’esprit tranquille.

Nul besoin de traverser l’Atlantique pour toucher du doigt la «Silver économie », ces services en plein essor pour les têtes argentées. C’est à Saint-Marcellin, route de Romans, que François Pernice développe des tablettes numériques qui facilitent la vie des personnes âgées. L’informaticien est parti d’un constat simple : avec l’âge, se servir d’internet pour rester en contact avec sa famille ou répondre aux demandes de l’administration peut rapidement devenir un casse-tête. À la tête de l’entreprise Ordimemo, celui qui s’est installé ici il y a quatre ans explique : «J’étais à Grenoble lorsque j’ai créé en 2008 une première application informatique en écoutant les observations de mes parents. Il y a eu depuis des évolutions, mais le principe reste le même. L’utilisation de mes outils numériques est un jeu d’enfant, avec un écran tactile et de grandes icônes qui correspondent chacune à une seule fonction.» Dès que l’on allume la tablette Simplicitab, tous les services s’affichent directement, en grand format : je communique (envoi et réception d’e-mail, logiciel Skype pour la visio-téléphonie ou partage de photos), je n’oublie rien (aide-mémoire, agenda), je me divertis (jeux de cartes, sudoku...). Il suffit de se laisser guider, avec parfois une petite voix qui vous indique la marche à suivre ou vous signale que vous avez reçu un message ! Autre atout : les lettres de l’alphabet s’affichent en taille XXL lorsque l’on veut saisir un e-mail.

Bien plus qu’un moyen
de communication

François Pernice souligne : «La prise en main est très simple, sans besoin de formation. Tout est paramétré à l’avance pour que l’utilisateur n’ait pas à fouiller dans le disque dur, au risque de se perdre.» En réalité, l’outil n’est pas uniquement un moyen de communication moderne qui se contenterait de remplacer la bonne vieille carte postale. La Simplicitab apporte en effet une aide indéniable à l’autonomie. Un rendez-vous chez le médecin ? La tablette vous le rappelle via l’envoi d’un SMS facile à lire. Un médicament à prendre ? Une alerte sonore retentit. Le fondateur d’Ordimemo complète : «Le système permet aux proches de configurer à distance ces alertes ou d’entrer les adresses mails utiles. C’est très appréciable.» Le logiciel va également rythmer la journée avec une option «horloge parlante», donner la météo...

La téléassistance,un service qui rassure

François Pernice se définit volontiers comme un pionnier. Il met aussi un accent particulier sur le service : «À la moindre difficulté, je peux prendre la main à distance. Cette téléassistance, en option, sécurise les personnes âgées, qui n’ont pas forcément envie d’embêter leurs enfants avec ça. Et quand ils téléphonent, ils savent qu’ils ne vont pas tomber sur des informaticiens qui leur parlent chinois !» Cette approche humaine, personnalisée, explique aussi le succès de cette petite entreprise qui a vendu à ce jour aux alentours de 1 500 licences dans toute la France. Si Ordimemo accueille volontiers les familles pour des démonstrations dans ses locaux de Saint-Marcellin, la PME commercialise essentiellement ses tablettes sur les sites de e-commerce. Avec un petit cadeau en prime pour ses 10 ans et la sortie de la Simplicitab 2 : le pack complet à prix promotionnel avec une coque de protection, un stylet et un casque audio.

STÉPHANE PERRIN

0 commentaires

Envoyer un commentaire