Saint-Marcellin : que nous réserve l'année 2018 ?

Par Stéphane Perrin | Publié le 03 janvier 2018 à 15h00 | Modifié le 03 janvier 2018 à 15h15 | Vu 1340 fois
Saint-Marcellin : que nous réserve l'année 2018 ?
L’expérimentation d'un nouveau plan de circulation s’inscrit dans la volonté du maire d’améliorer la coexistence entre piétons et autos. - © Stéphane Perrin

En ce début de nouvelle année, quatrième de la mandature municipale 2014-2020, Jean-Michel Revol explique que 2018 verra «la poursuite de la mise en œuvre des engagements exprimés dans le pacte de confiance conclu avec les Saint-Marcellinois.» La priorité ? La revitalisation du centre-ville.

À l’heure des vœux pour 2018, Jean-Michel Revol préfère insister sur un engagement fort : «Continuer à agir énergiquement pour revitaliser le cœur de ville.» Pour le maire de Saint-Marcellin et son équipe, c’est l’une des priorités pour 2018 et les années suivantes. Déjà, l’arrivée de nouvelles boutiques dans le centre a marqué le frémissement d’un «nouvel élan commercial.» Le mouvement va se poursuivre avec l’ouverture courant janvier d’un magasin Biocoop dans les Halles et l’installation prochaine d’un supermarché Colruyt. Le maire souligne : «C’est un travail de longue haleine !»

Circulation : l’expérimentation se poursuit

Qui dit renforcement de l’attractivité du centre-ville, dit aussi amélioration de la coexistence entre voitures, piétons et vélos. Les habitants n’ont pas pu passer à côté : depuis quelques semaines, l’expérimentation d’un nouveau schéma de circulation est entrée dans une
2e phase. Le maire assure sur ce point : «Nous avons tiré les enseignements de la première phase en corrigeant les dysfonctionnements. Il en sera de même pour la seconde.» La philosophie ? Rendre plus paisibles et plus sûrs les déplacements en cœur de ville. Concrètement, l’accès à l’avenue du Collège (où on ne stationne plus) n’est désormais possible depuis le boulevard du Champ de Mars que pour les automobilistes venant de l’ouest. Depuis l’est, on est invité à rejoindre la place d’Armes en contournant le Champ de Mars ou en empruntant la rue de France, mise à sens unique.

La révision du PLU bouclée en 2018

En parallèle, l’année 2018 va être marquée par la poursuite et l’achèvement du processus de révision du Plan Local d’Urbanisme. Pour les élus de la majorité, «cela doit permettre d’accroître l’offre de logements et d’encourager une diversification de l’habitat.» Le maire complète : «Cette révision du PLU constitue le second volet de la stratégie d’aménagement du territoire communal. Elle vise aussi à conforter l’attractivité de Saint-Marcellin et sa fonction de centralité en termes de services rendus aux habitants.» Un temps, la question du stade du Vallon a cristallisé les tensions. Les élus de la majorité sont clairs sur le sujet : «Le secteur du vallon du Savouret fait bien l’objet d’une étude d’aménagement d’ensemble, mais aucune décision concernant le devenir du terrain de rugby n’a été prise.»

Autre préoccupation, le vivre ensemble

Plus largement, Jean-Michel Revol rappelle que «le pacte de confiance conclu avec les Saint-Marcellinois s’articule autour de trois mots-clés, qui sont protéger, réunir et construire. Nous allons donc continuer à œuvrer pour maintenir un niveau de services qui réponde à la diversité des situations de vie et des attentes exprimées par nos concitoyens. Et nous continuerons à créer les conditions pour animer la vie locale sous toutes formes, à favoriser les échanges et les rencontres entre tous les habitants, quels que soient leur âge ou leur condition.» 

Le maire accepte quand même de formuler un vœu : «Que notre action municipale soit accompagnée par une intercommunalité à l’écoute des élus, proche des habitants et intervenant avec volontarisme pour répondre aux besoins de nos communes.» Rendez-vous ce samedi 6 janvier à 17 heures pour lancer la nouvelle année «dans un esprit de convivialité partagé.»

Stéphane PERRIN

0 commentaires

Envoyer un commentaire