Lyon: objectif C1 atteint malgré les critiques

Par AFP | Publié le 20 mai 2018 à 12h20 | Vu 32 fois
Lyon: objectif C1 atteint malgré les critiques
Le milieu de Lyon Nabil Fekir (c) est congratulé par ses équipiers Houssem Aouar (d) et Ferland Mendy après son but contre Nice au Groupama stadium, le 19 mai 2018 - © AFP

Objectif rempli: Lyon, sur le podium de la Ligue 1 après sa victoire contre Nice (3-2) samedi, retrouve la Ligue des champions après un an d'absence certainement avec son entraîneur, Bruno Genesio qui devrait être confirmé pour la saison prochaine... malgré les critiques des supporters.

. Une permanence européenne

Un record en France. Avec 22 participations consécutives dans une compétition européenne (coupe de l'UEFA, Europa league ou Ligue des champions) depuis 1997, l'OL s'est installé depuis longtemps sur le continent. Retrouver la C1 était l'objectif majeur du club rhodanien en début de saison ainsi que celui de briller en Europa league.

Hélas, le parcours en C3 s'est arrêté brutalement face au CSKA Moscou en 8e de finale alors que la finale se jouait à domicile au Groupama Stadium avec une piteuse élimination et une défaite à domicile (3-2) alors que les Lyonnais avaient gagné en Russie à l'aller (1-0).

. Record offensif et regrets

Avec 78 points, l'Olympique lyonnais réalise un joli total. A trois reprises, avec 79 points, il avait été champion (2004, 2005, 2008) mais il a surtout porté son record de buts inscrits en une saison à 87 avec quatre joueurs à plus de dix buts chacun.

Mais si l'OL se satisfait de finir 3e, il aurait pu se classer 2e s'il n'avait pas laissé des points en route contre des équipes de la seconde moitié du classement comme Lille, Angers, Dijon, ou Strasbourg, notamment. Battre le PSG, Monaco et Marseille, concurrents directs pour la C1, n'efface pas cette carence même si cela suffit pour se retrouver sur le podium.

. Genesio devrait continuer

L'objectif de retrouver la Ligue des champions a été atteint et Jean-Michel Aulas a plusieurs fois affirmé que Bruno Genesio (52 ans), en poste depuis janvier 2016, serait maintenu à son poste dans ces conditions. Il lui reste un an de contrat et JMA a rappelé samedi "avoir été clair dès le début et (qu'il) allait demander au conseil d'administration de faire en sorte de confirmer Bruno".

Les groupes ultras de supporters ont encore affiché leur mécontentement, samedi durant le match contre Nice, en déployant des banderoles critiques à l'encontre de Bruno Genesio et Jean-Michel Aulas.

Ceux-ci avaient pourtant brandi, en décembre, des fumigènes avec l'association "Bad Gones" pour fêter les 30 ans de ces derniers.

"C'est injuste. Je discuterai avec eux. J'ai fait enlever une banderole dans le virage sud car c'était inadmissible ("vous n'avez encore rien gagné"). Ce n'est pas au bout de 30 ans que l'on va m'apprendre à gérer un club qui est passé de la 2e division à la Ligue des champions avec 22 qualifications européennes consécutives", a-t-il vertement réagi.

De son côté, Genesio a été porté en triomphe par ses joueurs dont il a le soutien.

. Quelles ambitions pour l'OL sans Fekir ?

La sortie de Nabil Fekir, à la 83e minute du match contre Nice, sous l'ovation du Groupama stadium a sonné comme des adieux après une performance aboutie. Le joueur, retenu pour le Mondial en Russie avec les Bleus, n'a rien dévoilé de son avenir qui devrait se discuter dans les prochains jours.

Son probable départ, pour une somme supérieure à 50 millions d'euros, s'ajouterait à ceux l'été dernier d'Alexandre Lacazette à Arsenal et de Corentin Tolisso au Bayern Munich ou encore de Samuel Umtiti à Barcelone, il y a deux ans.

Un joueur comme Memphis Depay qui a inscrit 19 buts et 9 passes décisives cette saison pourrait également faire l'objet d'attaques de clubs européens.

Financièrement, l'OL, qui commence à tirer les bénéfices de son nouveau stade et bénéficiera d'une manne financière estimée à 34 millions d'euros grâce à sa future participation en Ligue des champions, semble avoir les moyens de garder Fekir mais les aspirations de celui-ci paraissent se situer ailleurs.

L'éventuel transfert de son capitaine donnera au club des moyens pour le remplacer, mais aussi de compléter et renforcer, notamment sur le plan défensif, l'effectif pour bien figurer sur plusieurs tableaux.

"Notre équipe est la plus jeune des qualifiées en C1 avec 24 ans de moyenne d'âge contre 26,5 ans à 28 ans pour les autres championnats majeurs. Il faudra amener de l'expérience et nous avons déjà fait la preuve de notre savoir-faire dans le recrutement", a estimé Genesio.

Mots clés : foot, FRA, L1,

0 commentaires

Envoyer un commentaire