La FCPE lance un appel pour mobiliser les parents d’élèves

Par Cécile Alibert | Publié le 01 octobre 2018 à 07h00 | Modifié le 01 octobre 2018 à 09h17 | Vu 682 fois
La FCPE lance un appel pour mobiliser les parents d’élèves
C’est devant une salle clairsemée que la FCPE de Saint-Marcellin a organisé son assemblée générale, le 19 septembre dernier. - © Cécile Alibert

Face au manque d'affluence, la FCPE n'a pas su renouveler son bureau lors de l'assemblée générale, le 19 septembre dernier.

Pas toujours évident de mobiliser les foules, même en y mettant la meilleure volonté du monde. La fédération des parents d’élèves FCPE de Saint-Marcellin en a fait l’amère expérience lors de son assemblée générale, mercredi 19 septembre. Seule une quinzaine de personnes s’étaient déplacées à l’espace Saint-Laurent, alors que l’association compte près de 450 adhérents. Mais la majorité n’est membre que pour profiter de la bourse aux livres qui permet aux élèves d’obtenir leurs manuels scolaires à prix réduits. C’est le triste reflet de la société, analysait la présidente, élisabeth Pouech : « Les gens viennent, consomment et ne se posent pas la question de ce qu’il y a derrière. »

Des problèmes existants

Ce manque d’engouement pourrait signifier que tout se passe bien dans les trois établissements du secondaire où la FCPE est présente : le collège Olympe-de-Gouges à Chatte, le collège Le Savouret et le lycée La Saulaie à Saint-Marcellin. Pourtant, des problèmes, il en existe, à entendre les deux chefs d’établissement saint-marcellinois. « On se trouve actuellement dans une très grave situation pour remplacer nos cuisiniers », s’alarmait ainsi le proviseur du lycée, Alain Champion. Tandis que son collègue, le principal Alain Dufour, pointait des classes pleines et une pénurie de professeurs.

Un lien entre école et familles

Dans la salle, Angélique faisait partie des rares personnes venues proposer son aide. « J’étais déjà déléguée l’année dernière. C’est une façon d’avoir un œil sur ce qui se passe, car le collège est un endroit où les parents n’ont pas beaucoup de visibilité », expliquait cette mère d’un enfant scolarisé en 5e à Chatte. Car au-delà de la bourse aux livres, la FCPE assure « un lien entre l’école et la famille », en permettant aux parents d’être impliqués dans les instances scolaires. Une fois engagés, ceux-ci reçoivent une formation et peuvent participer tout au long de l’année à la vie scolaire.

L’autre enjeu de la soirée était le renouvellement du bureau. Après cinq ans de service, il est désormais l’heure de céder sa place, amener du sang neuf. « Nous partons toutes en même temps, mais ce n’est pas parce qu’il y a un souci. Nous resterons impliquées dans l’association », justifiait la présidente. Ce soir-là, l’appel à candidatures se soldait par un échec au vu du manque d’affluence. Mais les troupes tenteront à nouveau leur chance mardi 16 octobre à 20 h à la maison des associations. Avis à tous les parents qui souhaiteraient s’engager.

Réunion mardi 16 octobre à 20 h à la maison des associations. Contact : fcpedestmarcellin.jimdo.com

0 commentaires

Envoyer un commentaire