Clément Caillat : « Deux superbes expériences !»

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 03 décembre 2018 à 14h41 | Modifié le 03 décembre 2018 à 14h50 | Vu 335 fois
Clément Caillat : « Deux superbes expériences !»
Le numéro?738 saint-marcellinois a participé au show à l’américaine lors du Supercross de Tampere, en Finlande. - © DR

De retour à des choses plus terre à terre comme ses études pour être enseignant, le Saint-Marcellinois Clément Caillat est revenu avec des souvenirs plein la tête et une grande expérience de ses passages au Supercross de Tampere en Finlande et au Supercross de Barcelone en Espagne.

Un périple réparti sur deux week-ends et qui a débuté par les fraîches températures finnoises : «Le voyage a été extrêmement fatigant en raison notamment des heures d’attente entre les correspondances ainsi que les trajets en voiture. La compétition se déroulait sur deux jours. Le vendredi, j’ai assez mal roulé et je n’ai pas pu accéder à la finale. Le samedi, j’ai été plus performant et grâce au repêchage, j’ai disputé la finale où je termine 13e», raconte le pilote Saint-Marcellinois. Une épreuve finnoise où les meilleurs riders européens se sont affrontés et parmi lesquels se trouvait le Français qui a été impressionné par l’ambiance et par le très haut niveau présent sur la piste : «L’arène était comble, il y avait une superbe ambiance, un vrai show. Sur la piste, le spectacle était au rendez-vous, le niveau étant élevé, les confrontations étaient viriles et on allait souvent au contact, mais cela restait correct. Les trois, quatre premiers pilotes étaient intouchables. Derrière eux, nous étions tous au même niveau. L’autre difficulté de cette épreuve finnoise était la piste, typique des pays nordiques. Elle était très molle et donc après seulement quelques tours, elle était déjà très dégradée, avec des ornières de partout.»

Après un passage éclair en France au retour de cette compétition finnoise, Clément Caillat a pris la direction de Barcelone où les superstars américaines s’étaient donné rendez-vous pour cette épreuve hispanique. Des superstars que le Saint-Marcellinois a côtoyées de très près, un peu trop peut-être comme il le révèle : «Lors de la première manche, en raison d’un problème à ma pompe à essence, ma moto s’est coupée net. En pleine lutte avec l’américain Malcolm Stewart, mon problème l’a surpris et il m’a tapé en pleine vitesse dans le dos avec sa moto. Après cette chute, quand je me suis relevé, j’ai été étonné de n’avoir rien de cassé. Mais, j’avais perdu confiance pour le reste de la compétition. Les autres manches ont donc été compliquées et je n’ai pas fait de bons résultats.» Pour l’anecdote, Clément Caillat a discuté avec Malcolm Stewart de l’accident, un moment d’échange qu’il a vécu avec les yeux d’un grand fan. Il avoue : «C’est vrai que c’était plutôt cool de pouvoir discuter avec un des meilleurs riders au monde. J’étais un peu comme un fan devant son idole.» Pour le pilote de Supercross, la fin de saison approche. En attendant, il espère pouvoir être sélectionné au Supercross de Genève ce week-end, mais il émet certains doutes à ce sujet : «Plusieurs stars américaines sont annoncées pour l’évènement, elles sont prioritaires dans la sélection. Sauf désistement de leur part ou d’un autre pilote, j’ai peu de chance de participer à l’épreuve.»

Sans participation à l’évènement genevois, Clément Caillat mettra un terme à sa saison 2018 pour mieux se lancer dans la préparation de celle à venir.

Aurélie Amieux 

0 commentaires

Envoyer un commentaire