La pole dance : une discipline en pleine expansion

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 10 décembre 2018 à 10h14 | Modifié le 10 décembre 2018 à 16h05 | Vu 504 fois
La pole dance : une discipline  en pleine expansion
Aux cours de préparation physique, de nombreux exercices sont réalisés avec le pao (bouclier d’entraînement de frappes). - © DR

Le défi, la compétition, le sport, ont toujours fait partie de son univers. Leader dans l’âme, Corinne Orosco anime la séance de préparation physique du Smad le mardi soir. Avec son amie Samantha Faure, elle a récemment lancé Loft pole dance, une association sportive dédiée à la pole dance.

Diplômée de l’Adac (Académie des arts de combat, fondée par Éric Quequet) en Amazon training, Corinne Orosco a découvert par hasard cet univers des arts de combat : «C’est en accompagnant une amie à un cours de savate à Voreppe, que j’ai découvert ce milieu. J’ai apprécié dès le début car c’était pour moi un exutoire, je pouvais dépenser mon énergie tout en évacuant mes émotions. À cette époque, le club recherchait un formateur, j’ai postulé, j’ai d’abord été assistante, puis enseignante et enfin formatrice en Amazon training. Cette dernière est une discipline comme le self-défense mais 100% féminine, on apprend aux femmes à gérer des situations dangereuses en se défendant avec les objets du quotidien féminins tels que les sacs à main.»

Apprendre sérieusement sans se prendre au sérieux

Aujourd’hui, elle anime la séance hebdomadaire de préparation physique au sein du Smad, structure qu’elle a cocréée avec Laurent Patin. Un cours de deux heures, complémentaire de ceux, plus techniques, du self-défense comme l’explique Corinne Orosco : «La préparation physique est un moment très important dans l’apprentissage du self-défense, lors des entraînements, nous travaillons le renforcement musculaire, la force, la vitesse, mais également l’endurance et la détermination. Nous travaillons uniquement avec le poids du corps, sans haltères. On travaille également beaucoup avec le pao, il nous permet de faire des exercices pour l’endurance et la détermination. D’une semaine à l’autre, les exercices varient afin de maintenir la motivation ainsi que la curiosité des participants.» Une curiosité que la formatrice maintien aussi en adaptant les mouvements au niveau de chacun afin de ne pas écœurer les Smadiens et les Smadiennes, nom octroyé aux membres de l’association saint-marcellinoise.
Complémentaire du self-défense, la préparation physique se fonde sur l’Amazon training, à la différence qu’au lieu d’être 100% féminin, au Smad, les groupes sont mixtes comme tient à le souligner Corinne Orosco : «Les cours sont proposés avant tout pour donner aux personnes l’opportunité de pratiquer une activité sportive en se faisant plaisir. Les séances sont pour tous les profils, tous les âges et tous les niveaux. Nous ne faisons jamais de confrontation directe comme au self-défense, et sans s’en rendre compte, les gens vont apprendre rapidement car nous travaillons dans la bonne humeur mais avec sérieux.»

 

 

Une discipline addictive

Un combo gagnant que l’on retrouve au cœur de l’association Loft pole dance de Corinne Orosco, un projet qui doit une nouvelle fois sa création au hasard et de nouveau à la découverte de cette discipline lors d’un cours d’initiation effectué aux côtés d’une amie. Elle révèle : «La pole dance a une connotation péjorative car le public fait souvent la confusion avec le lap dance (danse sensuelle). Avec la pole dance, il y a un aspect très sportif auquel j’ai tout de suite adhéré. C’est très technique, et si au départ on a de nombreuses appréhensions : physiques, techniques, de chutes, celles-ci s’évanouissent très vite avec la pratique.» Les deux jeunes femmes proposent au sein de leur structure deux cours par semaine : de la pole dance exotic et de la pole dance sportif. La première étant plus orientée sur le travail de la chorégraphie. «Les cours que nous proposons sont pour l’instant destinés aux débutants, pour commencer dans cette discipline, il n’est pas nécessaire d’avoir fait du sport auparavant. Aujourd’hui, cette activité connaît un véritable engouement, et ce dans toutes les catégories d’âges car les motivations sont multiples : recherche de confiance en soi, pratique d’une activité sportive nouvelle ou originale, et parce que c’est une discipline addictive où les athlètes prennent plaisir à voir leur progression avec la réalisation rapide de nouvelles figures, un corps plus gracieux, souple, féminin…», développe la formatrice. Activité en pleine expansion, la pole dance a été un nouveau défi à relever, un challenge à remporter pour Corinne Orosco pour qui prendre le leadership dans n’importe quelle situation est devenu un réflexe naturel : «J’ai toujours eu le sentiment d’avoir l’âme d’une meneuse. En groupe, je prends instinctivement le leadership. J’aime partager, aider les personnes, les conseiller afin qu’elles progressent. Pour moi, c’est une passion, elle est sincère et les gens le ressentent.»

Rattachée à la Fédération française de danse, la pole dance possède ses propres compétitions, des championnats comme ceux qui se sont tenus en France mais qui n’auront pas lieu cette année en raison de conflits internes comme le dévoile Corinne Orosco qui a participé à des championnats de France en catégorie duo, sur des barres statiques et en mouvements. «La France a un nombre important de pratiquants de très haut niveau, mais n’ayant pas de championnat en 2018 pour cause de différends entre les diverses structures, les athlètes français ont dû partir à l’étranger pour se qualifier aux mondiaux. Pour cet aspect sportif, au sein de Loft pole dance, nous en sommes encore au niveau des débutants, mais dans les années à venir, nous allons sûrement nous entraîner pour des compétitions.»

Actuellement, les deux cours sont complets, mais un stage d’initiation sera proposé au mois de janvier pour permettre à celles et ceux qui le souhaitent de découvrir cette discipline sportive, et pour peut-être venir renforcer les rangs de l’association
saint-marcellinoise.

Aurélie Amieux


+ D’infos : Association Loft pole dance, 44, boulevard du Champ-de-Mars à Saint-Marcellin.
Les cours se déroulent le lundi et le jeudi, de 19 h à 20 h 30. Le samedi 12 janvier, un stage d’initiation sera organisé de 14 h 30
à 16 h 30. Inscriptions obligatoires sur la page Facebook de l’association : @loftpoledancestmarcellin ou auprès de Corinne Orosco
au 06 07 35 53 54.

0 commentaires

Envoyer un commentaire