Kiosk : quand la musique devient paroles

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 15 décembre 2018 à 07h00 | Vu 493 fois
Kiosk : quand la musique devient paroles
Sur scène, les musiciens de la Lyre interpréteront les compositions de Jean-Philippe Vanbeseleare et joueront également la comédie. - © Comédie de l’Aa

La musique devient parole et le musicien devient acteur. Tel est postulat du spectacle offert ce samedi 15 décembre au Diapason par la troupe Odyssée ensemble et Cie et la Lyre saint-marcellinoise. Une heure de spectacle où professionnels et amateurs se côtoient pour donner à voir un touchant plaidoyer pour l’acceptation de l’autre.

Le projet Kiosk, qu’il sera possible d’admirer samedi soir au Diapason, a germé dans l’esprit de Frédéric Lagoutte, directeur musical de la Lyre saint-marcellinoise. Il revient pour nous sur les origines de cette aventure originale pour l’orchestre : « Depuis trois ans, je suis à la tête de l’harmonie. Chaque année, nous devons partir en quête d’un nouveau projet. Avant de prendre la direction de l’harmonie, j’avais déjà travaillé avec l’Odyssée ensemble & Cie avec une classe d’enfants et leur travail m’avait beaucoup plu. J’ai donc proposé, sans trop d’illusions, au service culturel de Saint-Marcellin, représenté par Célia Cot, sa directrice, de programmer le spectacle Kiosk à Saint-Marcellin avec la Lyre. Et à ma grande surprise, elle a accepté, car elle avait déjà vu leur spectacle au Festival d’Avignon. »


L’opportunité d’un travail de médiation grâce à Kiosk

Pour la municipalité saint-marcellinoise, cette programmation est le prolongement sur scène de sa politique culturelle, comme l’explique Marie-Ange Perli, chargée de production et de médiation : « Kiosk est pour nous une nouvelle façon d’encourager le public amateur à s’investir dans la musique ou dans la culture. De plus, ce projet a permis un travail de médiation, puisque la troupe a proposé une séance d’initiation aux cuivres et à la préparation du lever de rideau à une classe de l’école du Stade. Enfin, cette représentation nous permet de mettre en avant tout le travail réalisé à longueur d’année par les associations du territoire. »


Un spectacle novateur et contemporain

Il est vrai que les associations du Sud-Grésivaudan, et plus particulièrement la Lyre saint-marcellinoise, sont riches de leurs bénévoles, de leur investissement, mais également de leurs différents projets qui ne manquent pas d’envergure. Le spectacle Kiosk, dans lequel les musiciens devront jouer leurs morceaux et en même temps jouer la comédie, en fait partie. Une évolution sur scène peu naturelle pour un orchestre plus habitué à jouer assis, derrière un pupitre. Un sentiment complexe et abstrait que Laurence Kille, coprésidente de la Lyre saint-marcellinoise, tente de partager : « Lorsque Frédéric Lagoutte nous a parlé du projet, nous avons eu quelques appréhensions et un peu de stress. Mais le metteur en scène, Bruno Fontaine, ainsi que le compositeur, Jean-Philippe Vanbeseleare, nous ont vraiment bien expliqué ce qu’ils attendaient de nous et comment cela allait se dérouler. Pour l’harmonie, c’est véritablement un projet excitant, car ce travail entre professionnels et amateurs, ce travail du musicien qui joue la comédie, est très novateur, intéressant et contemporain. Cela nous a personnellement et musicalement enrichi. » Un dernier point que confirme Frédéric Lagoutte : « Ce spectacle a été un véritable challenge à relever, il nous a fait sortir de notre zone de confort pour nous aider à tenter de nouvelles expériences, qui, humainement, nous ont enrichies. Elles ont permis de resserrer le groupe et de nous faire vivre une grande aventure. »

Musicalement, l’harmonie a dû apprendre à effacer tout ce qui paraissait naturel pour un orchestre afin d’acquérir de nouvelles techniques, comme celles d’apprendre par cœur les partitions. « Nous sommes à la fois fiers et fébriles, car c’est dur de coordonner la musique et la comédie, faire que l’instrument soit le prolongement de notre corps tout en interprétant la musique. En effet, nous avons dû tout apprendre par cœur, sauf le final. »

Un final que nous vous laisserons découvrir et apprécier ce samedi 15?décembre au Diapason. La Lyre saint-marcellinoise, aux côtés de l’Odyssée ensemble & Cie, va vous raconter l’histoire de la vie d’un village, ses hauts et ses bas, ses moments de joie et de tristesse, le tout en musique.


+ D’infos : spectacle Kiosk ce samedi 15 décembre à 18 h 30, au Diapason. Une représentation de l’Odyssée ensemble & Cie, ainsi que de la Lyre saint-marcellinoise.

Tarifs : 20 €, réduit : 16 €,
abonnés : 14 €, culture pour tous et – de 12 ans : 6 €. Renseignements et réservations au 04 76 38 89 84 ou sur www.diapason-saint-marcellin.fr

0 commentaires

Envoyer un commentaire