Matches en retard L1: première pour Guingamp, derby azuréen à suspense

Par AFP | Publié le 16 janvier 2019 à 22h40 | Vu 149 fois
Matches en retard L1: première pour Guingamp, derby azuréen à suspense
Accolade entre les entraîneurs et ex-coéquipiers, le Monégasque Thierry Henry et le Niçois Patrick Vieira à l'issue de leur duel à Louis-II, le 16 janvier 2019 - © AFP

Première victoire de Guingamp (2-1 contre Rennes) à domicile cette saison en Ligue 1, derby Monaco-Nice (1-1) à rebondissements et nul inespéré de Lyon à Toulouse (2-2): les matches en retard ont offert du spectacle mercredi.

En soirée, il y aura aussi des étincelles dans le Chaudron de Saint-Etienne où les Verts de Wahbi Khazri reçoivent Marseille, au bord de la crise de nerfs après un mois et demi sans gagner.

. Retrouvailles sur le Rocher

Dans le derby azuréen, les têtes d'affiche étaient moins sur le terrain qu'en dehors, et c'est le duel d'entraîneurs entre le Monégasque Thierry Henry et le Niçois Patrick Vieira, anciens partenaires en Bleu et avec Arsenal, qui a capté la lumière. Il y avait aussi du beau monde dans les tribunes de Louis-II, avec la présence des recrues de l'ASM Cesc Fàbregas, Fodé Ballo-Touré, Naldo et William Vainqueur, pas qualifiées pour ce match en retard initialement prévu en décembre, soit avant l'ouverture du mercato.

Les spectateurs monégasques, sevrés de victoire à domicile cette saison en L1, vivront sûrement des jours meilleurs dans les semaines suivantes. Mais en attendant, ils ont dû se contenter d'un match nul (1-1) face à la pire attaque du championnat. Et le scénario a été plutôt heureux pour l'ASM! Dominé après un déboulé d'Allan Saint-Maximin (30e), Monaco a profité de l'exclusion du jeune Niçois Ihsan Sacko (45e) juste avant la pause pour reprendre des forces. Benoît Badiashile (50e) a rapidement égalisé et son gardien Diego Benaglio a joué au héros, en stoppant un penalty de Saint-Maximin (77e).

. Surprise en Bretagne

Dans l'autre derby du soir, en Bretagne, la lanterne rouge Guingamp a créé la surprise, une nouvelle fois, en faisant craquer une équipe de Rennes (2-1) qui marchait sur l'eau depuis plusieurs semaines. Tombeur surprise du Paris SG il y a une semaine en Coupe de la Ligue, le "petit" club breton s'est imposé grâce à son jeune défenseur camerounais Félix Eboa Eboa (40e) et à l'expérimenté milieu Lucas Deaux (59e), tandis que Mbaye Niang (86e) a réduit l'écart, trop tard.

Guingamp reste dernier, mais à un point de Monaco et à trois longueurs seulement de Dijon, le barragiste. Il y a de l'espoir pour l'équipe de Jocelyn Gourvennec qui compte désormais cinq succès en six sorties toutes compétitions confondues (dont un aux tirs au but).

C'est en revanche un coup d'arrêt pour son homologue de Rennes, Julien Stephan, qui n'avait pas encore perdu depuis son intronisation. Son équipe est huitième, à 5 points du podium.

. Lyon à l'arraché

Lyon a évité le pire avant le derby de dimanche à Saint-Etienne, en rattrapant Toulouse 2-2 sur le fil, grâce à un sublime coup franc direct de son capitaine Nabil Fekir (88e), remplaçant au coup d'envoi. L'OL a démontré du caractère, à défaut de maîtrise, après avoir été mené sur un doublé de Jimmy Durmaz (12e, 74e sur penalty). Moussa Dembélé, lui aussi entré en jeu en cours de partie, avait répondu rapidement (76e) au deuxième but du milieu suédois. Lyon est troisième.

Toulouse de son côté est 14e, avec une petite longueur de retard sur Nantes, battu 1-0 à Nîmes sur un but de Sofiane Alakouch (65e).

Résultats des matches en retard des 17e et 18e journée, disputés mercredi:

17e journée:

Monaco - Nice 1 - 1

Nîmes - Nantes 1 - 0

Toulouse - Lyon 2 - 2

21h00

Saint-Etienne - Marseille

18e journée:

Guingamp - Rennes 2 - 1

Mots clés : foot, FRA, L1,

0 commentaires

Envoyer un commentaire