Succès pour le Grand Prix de la ville avec La Boule du Veymont

Par Maxime GAILLARD | Publié le 04 mars 2019 à 00h08 | Vu 727 fois
Succès pour le Grand Prix de la ville avec La Boule du Veymont
Les équipes finalistes du challenge Carrier remporté par Stéphane Charpenay, Fernand Dubouchez, Jacky Monnant et Patrick Jallut. - © Maxime Gaillard

Samedi 23 et dimanche 24 février, Mikaël Burille et ses amis de la Boule du Veymont ont organisé le Grand Prix de la ville de Saint-Marcellin, dotés comme le veut la tradition des challenges Carrier et de la Boule du Veymont. Trente-deux équipes de l’Isère et de la Drôme ont donc répondu à l’appel. Dès le samedi, seize équipes se sont affrontées en quadrettes ; à l’issue de la journée, quatre équipes étaient qualifiées pour le challenge Carrier tandis que quatre autres équipes, (perdantes au premier tour de la matinée), se retrouvaient dans le challenge du Veymont, soit le complémentaire. Le lendemain matin, autrement dit dimanche, dès potron-minet, même scénario avec seize quadrettes au départ. Puis au final, quatre équipes vainqueurs allaient directement disputer le Carrier tandis que quatre autres, se retrouvaient à disputer le Veymont.

À l’issue de parties acharnées, disputées dimanche après-midi, le verdict annonçait le vainqueur du Veymont : l’équipe de la Joyeuse boule côtoise composée de Rémy Van den Berg, Florent et Jérôme Corréard et Jean-Louis Durieu qui a battu en finale 13 à 8, les Fontainois Cédric Bernard, Roland Roche, Bernard Finet et Pascal Morin. Quelques minutes plus tard, à l’issue d’un suspense «à couper au couteau», et surtout d’un magnifique tir de Jacky Monnant, c’est l’équipe de Stéphane Charpenay, Fernand Dubouchez, Jacky Monnant et Patrick Jallut qui l’emportait 9 à 8 contre les joueurs de Varces : Patrick et Maxime Emery, Jacques Reysset, Franck et Clément Bozon.

Signalons qu’à l’issue des parties, le maire, Jean-Michel Revol, accompagné d’Anne-Marie Rey-Foity, adjointe à la vie associative, est venu remettre les cadeaux aux lauréats, Après avoir prononcé quelques mots chaleureux face au monument funéraire représentant le docteur Carrier, héros et martyr de la Résistance. Après quoi, arriva l’heure des remerciements adressés aux bénévoles qui ont participé à la bonne marche de l’événement, mais également à la Ville et à son maire. Enfin, l’heure de se sustenter fut très appréciée, après deux journées éprouvantes tant physiquement que mentalement.

0 commentaires

Envoyer un commentaire