Après le trail, une course urbaine au programme de l'Amicale laïque

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 01 avril 2019 à 09h18 | Modifié le 01 avril 2019 à 09h58 | Vu 387 fois
Après le trail, une course urbaine au programme de l'Amicale laïque
Les entraînements de la section athlétisme se déroulent au stade de La Saulaie. - © DR

Forte de 145 licenciés, la section athlétisme de l’Amicale laïque Saint-Marcellin, anciennement section cross, organise depuis cette année deux grandes courses : La Ronde du saint-marcellin et La Virée urbaine saint-marcellinoise. Association plus que centenaire, l’Amicale laïque compte neuf sections, dont l’athlétisme. Avec un nouveau bureau présidé par Mohamed Bouzineb, elle est dans une nouvelle dynamique, plus positive. Présentation.

Nommée « section cross » depuis sa création dans les années soixante-dix aux années 2000, elle a pris le nom de « section athlétisme » de l’Amicale laïque en 2014 en raison du changement des activités proposées aux adhérents, notamment aux plus jeunes. Joëlle David, la trésorière, raconte : « Au départ, l’association proposait principalement du cross. Puis, nous avons décidé de faire découvrir aux jeunes l’athlétisme au sens large. Nous les initions maintenant au saut en longueur et en hauteur, au sprint, à la course de haies… Nous voulons leur présenter le plus large panel possible de ce qui se cache derrière le terme athlétisme. Actuellement, la section compte deux groupes composés chacun d’une douzaine d’enfants. »


La section athlétisme en quête d'encadrants

Du côté des adultes, les entraînements sont pour l’instant exclusivement tournés vers la course à pied : le marathon, le semi-marathon et depuis l’année dernière, le trail. Nous disons « pour l’instant », car la section aimerait pouvoir répondre à une forte demande d'adhésion, mais des difficultés d’encadrement et de logistique freine son essor. La trésorière explique: « Développer d’autres disciplines aurait un coût trop onéreux en infrastructures et en matériel, notamment pour tout ce qui touche au saut à la perche. L’autre problématique à laquelle nous sommes confrontés, c’est le manque d’encadrants. Rien que pour les enfants, il en faut deux par groupe, en plus des entraîneurs. Nous avons donc besoin de plus de bénévoles pour développer l’accueil. Il faut savoir que pour les encadrants qui souhaitent s’investir dans notre projet, l’Amicale laïque paye une formation de mise à niveau. La seule condition est d’être motivé sur du long terme et d’avoir un peu l’âme d’un sportif pour transmettre aux plus jeunes ses connaissances et son expérience. »

Les autres projets au sein desquels les futurs bénévoles pourront s’investir sont les deux événements sportifs qu’organise l’association. La première est La Ronde du saint-marcellin, une épreuve de trail du challenge Chambaran Vercors, instauré en 2015. Compétition très familiale et conviviale, à l’image de l’Amicale, cette course a connu au mois de mars un nouveau succès populaire et sportif, même si les jeunes étaient un peu moins nombreux pour cette 11e édition. 

Joëlle David raconte : « La première Ronde a eu lieu en 2009. Auparavant, nous organisions un semi-marathon, qualificatif pour les championnats de France. Mais cela demandait une organisation draconienne et un important financement. À cette époque, le trail revenait à la mode ; nous avons donc décidé de nous lancer et d’organiser notre course, qui, aujourd’hui, attire plus de 430 personnes. Le fait qu’elle soit inscrite au challenge Chambaran Vercors nous permet de fidéliser les coureurs qui aiment relever le défi de gagner toutes les courses. » Moins contraignant financièrement, le trail ne l’est pas moins en matière de bénévoles. Pour répondre aux règles de sécurité, il faut en effet une présence conséquente tout au long du parcours, aux intersections et aux ravitaillements. À cette occasion, les adhérents de l’Aco (Aquatique club olympide) viennent donner un coup de main à leurs camarades saint-marcellinois. « C’est un échange de bons procédés, ils viennent nous aider et nous allons leur prêter main-forte le jour de leur triathlon », précise la trésorière.


Une course en écho à la Fête du saint-marcellin

La seconde épreuve à la charge de l’Amicale laïque athlétisme est moins énergivore en bénévoles, puisqu’elle est urbaine sur un plus petit circuit. Il s’agit de La Virée urbaine saint-marcellinoise, qui proposera aux amoureux de course à pied une épreuve originale, rapide mais avec quelques difficultés « casse-pattes » pour donner un peu de piment à ce parcours urbain. « Cette course nous permet d’offrir un terrain de jeu totalement différent du trail. Urbain, il touche un public de coureurs plus proches du semi-marathon. Avec un circuit court, cette épreuve est très familiale, un point de caractère qui sera renforcé le 7 avril par le fait qu’elle se tiendra en même temps que la Fête du saint-marcellin. Cela renforce également notre partenariat avec la municipalité, qui nous  fournit d’ailleurs toute la logistique », souligne Joëlle David.

Avec l’organisation de La Ronde du saint-marcellin et de La Virée Saint-Marcellinoise, la section athlétisme de l’Amicale laïque a déjà fort à faire cette saison. Parmi les projets d’avenir, l’association souhaiterait mettre en place une séance dédiée à la marche nordique. En attendant, avis aux amateurs de trail, la section va organiser, en plus de ses sorties dominicales, un stage dans le Vercors les 8, 9 et 10 juin.

Aurélie Amieux

Virée urbaine saint-marcellinoise

Le 7 avril, le Champ-de-Mars va s’animer avec la 19e édition de la Fête du saint-marcellin et le lancement des départs de la 1ere édition de La Virée urbaine. Une centaine de participants (adultes et enfants) sont attendus pour parcourir les circuits pensés pour l’occasion. Les cadets et les seniors devront arpenter les 8 km tracés dans les rues de la ville, avec un final mitonné aux petits oignons. Les éveils s’élanceront pour courir 780 m autour du Champ-de-Mars, les poussins coureront 1 50 0 m, les benjamins 3 km et les minimes 4 km. Toujours dans cette dynamique festive, les enfants pourront courir déguisés. D’ailleurs, le meilleur déguisement sera primé à propos de prix, trois saint-marcellins seront offerts aux 100 premiers participants. Les gagnants de chaque catégorie adultes recevront un panier garni et les enfants un goûter, un sac de rangement offert par la municipalité, ainsi qu’une médaille et un diplôme.

+ D’infos : dimanche 7 avril, Virée urbaine saint-marcellinoise. Départs à 10 h. Inscriptions sur place ou en ligne : www.saintmarcellin-athletisme.com

0 commentaires

Envoyer un commentaire