Motocross : les pilotes à l’assaut des bosses versaliennes

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 22 avril 2019 à 18h49 | Modifié le 22 avril 2019 à 19h06 | Vu 634 fois
Motocross : les pilotes à l’assaut des bosses versaliennes
L’année dernière, le trophée Gérard-Caillat a été remporté par le pilote local, Clément Caillat. - © DR

Il n’est plus nécessaire de la présenter. Devenue au fil des années une véritable institution et le rendez-vous des amoureux des sports mécaniques, la manche versalienne du championnat de motocross est une nouvelle fois inscrite au calendrier de cette saison. Tout est réuni pour que les succès sportif et populaire soient au rendez-vous, dimanche 28 avril à Saint-Vérand. Une belle récompense pour l’organisateur, le Moto-Club Pays de Saint-Marcellin, présidé par Jean-Pascal Caillat.

Les deux kilomètres de la piste versalienne vont vrombir sous les chevaux des moteurs des 210 concurrents venus de toute la ligue Aura (Auvergne-Rhône-Alpes) dimanche 28 avril. Cinquième manche inscrite au calendrier de la saison, l’épreuve de motocross de Saint-Vérand attire d’année en année de plus en plus de pilotes dans chaque catégorie : 125 cm3, MX1 (250 cm3), MX2 (450 cm3) et quad. Cette fois, une quarantaine de pilotes par course sont attendus, sauf en quad, où ils sont limités à 30 dans le respect de la réglementation.

Un succès que les organisateurs, portés par Jean-Pascal Caillat, expliquent par la qualité de la piste et de l’accueil : « Depuis la création de l’épreuve, le tracé du circuit n’a pas changé, mais chaque année, nous avons travaillé à le rendre plus technique pour préserver la curiosité des pilotes. Ainsi, pour cette 9e édition, après avoir fait le bilan de la précédente, nous avons souhaité rendre la piste moins rapide. Nous avons ajouté une courbe qui casse un peu le rythme. Nous avons également élargi la piste sur la partie haute du circuit. »

Sept zones de spot pour encourager les pilotes

L’épreuve de Saint-Vérand sera cette année très ouverte et la victoire bien indécise, même si de grands noms de la discipline seront sur la grille de départ. On citera Clément Caillat, le régional de l’étape, qui, cette saison, a choisi de donner la priorité au Supercross, Yann Condeveaux ou encore Tony Seignobos. Afin d’admirer cette lutte acharnée pour la victoire et pour la Superfinale, dont le vainqueur se verra remettre le trophée Gérard Caillat, les spectateurs pourront s’établir sur les zones publiques situées au départ et sur les spots de table (sauts), qui sont au nombre de sept. Au-delà de l’aspect sportif, c’est la ferveur locale qui règne autour de cet événement attendu de tous qui frappe, comme nous le confie Jean-Pascal Caillat : « Chaque année, nous sommes surpris de l’engouement et de l’attente que crée notre course. Peu de monde montre une aussi grande ouverture d’esprit que les habitants de Saint-Vérand, car notre course de motocross est au cœur des habitations. Les gens nous proposent toujours de l’aide, ils font partie intégrante de notre succès, tout comme nos fidèles partenaires que sont Isermat et Giraud-Marchand TP. On reçoit un soutien inconditionnel et cela nous motive. En tant que manifestation locale, c’est un réel plaisir d’organiser tous ensemble quelque chose de grand. »

Dimanche 28 avril, les hostilités seront lancées dès 8 h avec les essais libres, avant d’enchaîner à 9 h 30 avec les qualifications puis les premières courses en fin de matinée. Pour cette 9e édition, Jean-Pascal Caillat espère que les conditions météo et de piste seront « al dente », ni trop sèches, ni trop humides, afin de permettre au 210 as du guidon de proposer un show de haute volée.

Aurélie Amieux

+ D’infos : Motocross Saint-Vérand, dimanche 28 avril, dès 8 h. Catégories 125 cm3, MX1, MX2 et quads. Organisé par le Moto-Club Pays Saint-Marcellin. Entrée : 5 €, gratuit — de 14 ans. Restauration rapide, buvette, tombola.

0 commentaires

Envoyer un commentaire