Vingt-cinq ans que la nature se pétrifie et expose toute sa beauté

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 08 juin 2019 à 07h00 | Vu 465 fois
Vingt-cinq ans que la nature se pétrifie et expose toute sa beauté
Pour les 25 ans du site, l'équipe de jardiniers a mis en place une exposition qui permet aux visiteurs d'apprécier l’évolution du jardin. - © Aurélie Amieux

Depuis vingt-cinq ans, le Jardin des fontaines pétrifiantes, à La Sône, est un ravissement pour les visiteurs. Vingt-cinq années durant lesquelles le jardin n’a cessé d’évoluer et de créer des effets de surprises. Un cadre enchanteur que vous pouvez découvrir six mois dans l’année et tout particulièrement ce week-end des 8 et 9 juin grâce à l’opération nationale Rendez-vous aux jardins.

La nature est un chef d’orchestre hors pair qui chaque année, à chaque saison, joue une symphonie enchanteresse où la flore et la faune s’unissent pour interpréter un sublime opéra pour notre plus grand plaisir. Celui des yeux particulièrement, mais également celui de l’ouïe et de l’odorat. Au Jardin des fontaines pétrifiantes, cela fait vingt-cinq ans que l’on s’attache à sublimer la beauté de la nature. Aujourd’hui, ils sont cinq jardiniers-guides à porter toute leur attention sur les 8 000 m2 du site de La Sône et à imaginer chaque année une nouvelle toile afin que le visiteur occasionnel ou fidèle soit toujours surpris.

Une exigence gratifiée par le label Jardin remarquable

Magali Gaillegue a découvert le jardin il y a un peu plus de dix ans en tant que simple guide quelques mois dans l’année. Aujourd’hui, elle est la chef de l’équipe de jardiniers, celle qui donne les premiers coups de crayons pour créer un nouveau tableau. Elle raconte : « Au fil des années, le jardin a beaucoup changé et évolué dans sa représentation, se métamorphosant selon la personnalité des jardiniers en chef. Avec Marc Thiot, le premier jardinier qui a pensé le site, le style était classique, avec beaucoup d’arbres et des fleurs communes. Puis il a pris les traits d’un jardin à l’anglaise sous la direction d’Alison Ala. Ces dernières années, nous avons essayé de le rendre le plus "sauvage" ou naturel possible en jouant sur la mise en scène notamment, en détournant par exemple des objets du quotidien pour titiller la curiosité du public qui ne verra jamais la même chose entre deux visites, selon l’endroit où il se trouve et l’angle de son regard. »

Un public principalement familial et d’amoureux de la botanique, curieux et avides de découvrir les petites astuces des jardiniers pour entretenir et conserver les plantes, comme le révèle Magali Gaillegue : « Il y a un vrai échange, une écoute entre le visiteur et nous. Le jardin étant très éclectique dans la variété d’espèces qui le compose, beaucoup nous interrogent sur l’entretien des plantes, ce qu’il faut faire pour leur conservation. Ne souhaitant pas faire de notre site un jardin "à étiquette", nous avons privilégié la communication et l’échange. Nous sommes présents toute la journée et les gens ne doivent pas hésiter à nous interroger. Ces dernières années, nous avons de plus en plus de questions sur notre démarche environnementale avec le désherbage manuel, le non-emploi de produits phytosanitaires… »

Cette exigence pour satisfaire le public a été gratifiée en 2018 du label Jardin remarquable, obtenu dès la première candidature du site. Ce titre fait la fierté de l’équipe de jardiniers, dont le travail a été récompensé et reconnu : « Ce label est très important pour nous, c’est une reconnaissance du travail accompli toutes ces dernières années. Il récompense les sites qui présentent un intérêt culturel, esthétique, historique ou botanique et c’est notre recherche d’harmonie entre les éléments qui est mise en avant par ce label », confie la jardinière.

Un espace de détente et de méditation

Entre la douce mélodie de l’eau qui ruisselle au milieu de la roche et l’énergique son de la cascade, dont l’eau, venue du plateau des Chambaran chargée de calcaire, crée un véritable chef-d’œuvre sculptural appelé tufières, le visiteur est plongé dans une atmosphère harmonieuse, apaisante. Un cadre ressourçant auquel l’équipe de jardiniers attache une grande importance : « Si le dessin du jardin n’a pas fondamentalement évolué ces 25 dernières années, nous nous sommes tout de même adaptés à deux choses : les tufières, qui, chaque année, s’élargissent de 10 cm, et à notre public, de plus en plus familial. C’est pourquoi nous avons développé les espaces de détente et de jeu. Nous avons souhaité faire du Jardin des fontaines pétrifiantes un lieu où l’on aime se poser et se reposer, qu’il ne soit plus un lieu de passage ou de transition entre deux autres visites. »

C’est donc une véritable ode à la contemplation qu’offre le Jardin des fontaines pétrifiantes de La Sône en incitant le visiteur à être le témoin d’une beauté naturelle reposante, mais également un acteur du lieu en tentant de déceler les secrets bien cachés de mère nature.

Au gré de vos déambulations, vous pourrez toucher, sentir et même participer en famille à un jeu de piste qui vous fera poser le regard sur de grandes choses semblant si insignifiantes au premier coup d’œil. La quinzaine de sources qui alimentent le jardin depuis sa création en 1994, a fait de celui-ci un lieu remarquable qui vous invite jusqu’au mois d’octobre à trinquer avec lui et à souffler à ses côtés ses 25 bougies.

Aurélie Amieux

+ D’infos : Jardin des fontaines pétrifiantes, 184, impasse des Tufières, La Sône. Le site est ouvert de mai à octobre. Horaires et tarifs au 04 76 64 43 42 ou sur visites-nature-vercors.com. Les 8 et 9 juin se tient l’opération Rendez-vous aux jardins. Des visites guidées sur le thème Comment prévenir et combattre les nuisibles par les plantes ou d’autres astuces sont proposées les deux jours à 11 h 45 et 15 h 45.  

0 commentaires

Envoyer un commentaire