L’Aviron Sud-Grésivaudan, pionnier pour le sport santé

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 19 juillet 2019 à 15h30 | Modifié le 19 juillet 2019 à 16h01 | Vu 503 fois
L’Aviron Sud-Grésivaudan, pionnier pour le sport santé
Prochainement l’Aviron Sud-Grésivaudan devrait ouvrir deux nouveaux groupes au sein de sa section aviron santé, lancée récemment. - © Aurélie Amieux

En France, selon le dernier rapport statistiques Eurostat, l’espérance de vie en bonne santé est de 64 ans chez les femmes et de 62 ans chez les hommes, bien en deçà de la moyenne européenne, portée à 65 ans. Des chiffres qui interrogent et qui remettent en question le système de santé français, Mais cela pourrait évoluer grâce aux diverses initiatives nationales ou locales prises en faveur du sport santé, à l’instar du club d’Aviron Sud-Grésivaudan, qui a officiellement lancé sa section.

Projet d’une seule personne, la section sport santé, labellisée « aviron santé » est devenue au fil des années celle d’un club, d’un groupe. À l’initiative de ce projet, Alain Menant, coprésident de l’Aviron Sud-Grésivaudan. Il raconte : « Depuis 2016, l’idée me trotte dans la tête. J’ai vu des reportages qui traitaient des bienfaits de l’aviron pour les malades de cancer, ceux qui sont en rémission ou ceux qui souhaitent progressivement reprendre une activité physique. Ces reportages parlaient également des partenariats qui existaient déjà entre la Fédération française d’aviron et certaines associations sportives. Mais pour que l’idée se concrétise sur notre territoire, il fallait qu’elle devienne celle du club. Très rapidement, une fois que j’ai présenté mon projet, tout le monde s’en est emparé, car c’est une très belle initiative. »

L’aviron pour resociabiliser et redonner confiance
Redonner confiance, accompagner le malade sur le chemin de la guérison… Le sport santé, c’est avant tout la pratique d’une activité sportive qui aide les patients à se resociabiliser. Concernant plus particulièrement l’aviron, sa pratique révèle tout son potentiel surtout auprès des personnes atteintes d’un cancer du sein ou du diabète. Alain Menant, également coach professionnel diplômé d’aviron explique : « La première qualité de l’aviron est d’être une activité physique portée, autrement dit non agressive pour le corps et ses articulations, puisque nous la pratiquons soit en canoë, soit sur un ergomètre. Ensuite, c’est une des seules disciplines à faire travailler de manière symétrique le haut du corps. Elle est donc parfaitement adaptée aux malades du cancer du sein pour les aider en amont à préparer leur corps aux séances de chimiothérapie ou radiothérapie et aux actes chirurgicaux. En aval, elle les aide à lutter contre la fatigue, car l’activité physique libère une endorphine limitant la sensation de fatigue. En effet, durant un traitement dur, nous avons souvent tendance à nous renfermer sur nous-mêmes. »

Régularité, progressivité, plaisir
Avant de pouvoir accueillir ses nouveaux adhérents, il a fallu au club établi à La Sône obtenir des diplômes, dont celui de coach aviron santé, accessible uniquement aux professionnels de la santé ou de l’aviron. Le coprésident revient sur cette formation : « Avant de réaliser la formation d’encadrant " aviron santé" à Vichy, j’ai dû obtenir mon diplôme d’entraîneur d’aviron. Pilotée par la Fédération, une grande partie de l’enseignement est théorique et se fait à distance. Au cours de ces semaines de stage, nous apprenons à encadrer et à avoir un discours adapté. » Discours qu’au sein de l’aviron Sud-Grésivaudan, on axe sur trois points : régularité, progressivité et plaisir, car les effets de la pratique de l’aviron ne pourront se constater que si les exercices sont effectués régulièrement. Pour cela, les coaches doivent s’adapter aux capacités du moment des pratiquants. « L’idée est de permettre aux personnes de revenir à la pratique d’une activité physique. Nous y allons donc progressivement, avec les premières semaines, une re-acclimatation à l’effort physique en salle. Ensuite, nous sommes formés pour savoir adapter notre séance. Nous les écoutons beaucoup et grâce au groupe qui se constitue, cela les resociabilise. Surtout, cela crée une solidarité qui fait que la communication est très pudique, elle se fait souvent par les regards », dévoile Alain Menant.

Ouvrir la section à deux nouveaux groupes
Complètement intégrée au club, la section aviron santé n’est pas différenciée des autres, bien au contraire, comme tient à le souligner le coprésident : « Notre volonté est que les pratiquants de l’aviron santé soient de plus en plus autonomes et rejoignent au fur et à mesure les groupes loisirs ou compétition. » Faisant partie des clubs avant-gardistes en matière de sport santé sur le territoire isérois, l’Aviron Sud-Grésivaudan compte actuellement huit adhérents au sein de sa section et espère pouvoir rapidement ouvrir deux nouveaux groupes afin de pouvoir participer, en février 2020, au challenge Avirose lors des championnats du monde. Une compétition à laquelle soit quatre barreurs d’une section aviron santé concourent, soit le moniteur et son élève.
Basé à La Sône, l’Aviron Sud-Grésivaudan espère – grâce aux soutiens du Département, de partenaires tels que la caisse locale de Saint-Vérand, qui a alloué 2 300 euros pour l’achat de nouveaux ergomètres, et de l’intercommunalité Saint-Marcellin Vercors Isère qui, lors du dernier conseil communautaire, a validé le projet de réorganisation des locaux de l’association en se portant acquéreur de cinq parcelles de terrain – poursuivre le développement de cette section aviron à laquelle collaborent les associations Santé vous bien et Avecc (Avancer ensemble contre le cancer). Le club entend aussi continuer à sensibiliser l’opinion sur la nécessité de pratiquer une activité physique régulière, afin d’affronter plus aisément la maladie et augmenter les chiffres de l’espérance de vie en bonne santé.

Aurélie Amieux

+ D’infos : Aviron Sud-Grésivaudan, section aviron santé : cotisation au prix adhérent, inscriptions tout au long de l’année (fournir un avis médical de non-contre-indication à la pratique d’une activité physique). Séance d’1 h 30 les jeudis soirs. Renseignements complémentaires au 07 70 51 69 92 ou sur le site Internet du club : aviron-sud-gresivaudan.fr

0 commentaires

Envoyer un commentaire