Camp 4 Vercors, l’équilibre entre histoire et modernité

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 21 août 2019 à 00h00 | Modifié le 21 août 2019 à 10h02 | Vu 401 fois
Camp 4 Vercors, l’équilibre entre histoire et modernité
Camp 4 Vercors est connu pour ses spots naturels d’escalade à Pont-en-Royans, sur les falaises de Presles et dans les goulets. - © Xaviera Bogaczyk

Depuis 2015, Pont-en-Royans devient chaque été la capitale de l’escalade avec le Camp 4 Vercors. Au cœur de sites et de falaises d’exception, le rassemblement offre aux grimpeurs l’opportunité d’assouvir leur passion sur des spots naturels. Plus que pour les éditions précédentes, les organisateurs, Accroroc, ont mis l’accent cette année sur l’équilibre entre pratique sportive et animations culturelles. Du 22 au 25 août, le menu sera riche et varié entre concerts, table ronde, film et bien sûr escalade.

Camp 4 Vercors, ce sont 320 participants, 800 visiteurs et 40 bénévoles qui, tout au long de l’année, sont à pied d’œuvre pour offrir aux mordus de la grimpe des sites d’escalade d’exception et nouveaux afin d’attiser leur curiosité et leurs envies.

Camp 4, un événement sportif et culturel

Camp 4 Vercors, c’est aussi une manifestation qui donne une grande visibilité à Pont-en-Royans et à ses alentours, ainsi qu’aux acteurs locaux, sur lesquels Accroroc a décidé de s’appuyer et d’accroître sa collaboration, à l’image d’une table ronde coorganisée avec l’association Pour l’animation de La Halle. Son président, Philbert Gautron, explique : « L’année dernière, nous avions déjà pour ambition de participer à Camp 4 Vercors, mais il nous a manqué du temps pour tout organiser. En participant à cette manifestation sportive, nous voulons montrer la cohésion entre les différentes associations locales et inciter le public à franchir de nouveau les portes de la médiathèque, surtout les jeunes. »

Cette cohésion est également souhaitée par les organisateurs. Anne Richter, membre d’Accroroc à l’initiative de la manifestation, souligne : « C’était important pour nous d’associer les structures locales à notre événement, en ouvrant notamment une partie de notre programmation au public local et aux non-grimpeurs avec des activités culturelles, comme les concerts ou les films. »

Ce partenariat entre les deux associations pontoises a donc pris les traits d’une table ronde autour du grimpeur et écrivain David Chambre. Philbert Gautron explique le choix de l’auteur : « Avec les organisateurs, nous nous sommes réunis à plusieurs reprises afin de définir les contours de notre projet. Ce que nous souhaitions proposer, le thème abordé, les auteurs qui correspondaient à ce thème... Plusieurs noms ont été cités, nous les avons contactés et nous avons choisi en fonction des disponibilités de chacun. Concernant David Chambre, c’est Catherine Destivelle, grande grimpeuse et alpiniste française, aujourd’hui à la tête de la maison d’édition Mont-Blanc, qui nous l’a conseillé. Il est l’auteur du livre Le 9e degré, toute l’histoire de l’escalade. Un sujet qui colle parfaitement à notre thème et à notre grande première avec Camp 4 Vercors. »

Les années 70-80, âge d’or de l’escalade

David Chambre est un grimpeur, membre de la célèbre Bande des Parisiens des années 70 et 80. Dans le domaine littéraire, il s’est fait connaître par divers articles, mais surtout avec son premier livre, Le 8e degré, un ouvrage en hommage à Reinhold Messner, qui avait publié Le 7e degré.

David Chambre est un amoureux de l’escalade libre depuis son adolescence. Il raconte : « C’est au travers de la lecture de livres sur l’escalade que je suis tombé amoureux de cette discipline. C’était pour moi l’appel de la montagne. Je me suis mis à l’escalade dans les années 70-80. C’était l’âge d’or de ce sport, avec des grimpeurs marginaux qui s’inspiraient énormément de celles et ceux qui avaient fait l’histoire de l’escalade. Il n’y avait pas ces dimensions économiques, de sport à la mode, urbain et de masse comme c’est également le cas pour le surf. L’escalade et le surf ont un peu la même évolution. »

Lors de la table ronde du 22 août, David Chambre discutera avec le public présent, de son livre Le 9e degré, qui aborde 150 ans d’histoire de l’escalade ; et qui répondait à un vide littéraire. Il révèle : « J’ai toujours aimé écrire. Au sein de la Bande des Parisiens, on me surnommait d’ailleurs l’intello. Au cours de mes écrits, je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas d’ouvrages qui traitaient de l’histoire de l’escalade. J’ai travaillé en collaboration avec Catherine Destivelle. Tous deux, nous voulions réaliser un beau livre, avec de belles photos, mais surtout qui soit vraiment historique. Un livre qui traiterait des origines de cette discipline, des pionniers, de celles et ceux qui ont fait de grandes découvertes techniques, mais aussi de sites. Un livre qui parlerait de ces choses incroyables réalisées durant 150 ans. » Une histoire à laquelle Camp 4 Vercors participe en transmettant une culture de l’escalade libre, tout en proposant des murs artificiels. David Chambre apprécie : « Camp 4 Vercors, ce sont les falaises de Presles, de superbes sites naturels, et également des murs, des voies urbaines. C’est le reflet de l’escalade d’aujourd’hui. »

Un héritage que l’auteur, au même titre que les organisateurs et les bénévoles de l’association Pour l’animation de La Halle, s’attachent à défendre et à perpétuer. Car l’escalade, mouvement inscrit dans la génétique de l’homme, est « plus qu’un sport, c’est une philosophie de vie, une ouverture à l’autre », dixit David Chambre.

Aurélie Amieux


+ D’infos : Camp 4 Vercors du 22 au 25  août. Hébergement au camping de Pont-en-Royans. 

Pass 4 jours grimpeurs : 55 €.
Quatre activités tout public : table ronde du 22 août, projection d’un film le 23 août, concert le 24 août et initiation à l’escalade le 25 août. Renseignements et réservation :

camp4-vercors.jimdo.com, par mail à romain@montagnesdumonde.fr ou sur Facebook : @camp4vercors

0 commentaires

Envoyer un commentaire