Le club de plongée du Sud-Grésivaudan en plein essor

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 09 septembre 2019 à 00h00 | Vu 290 fois
Le club de plongée du Sud-Grésivaudan en plein essor
Le CPSG38 est signataire de la charte du plongeur responsable de l'association Longitude 181, La Voix de l'océan. - © DR

Le calme, l’ivresse des profondeurs, sa beauté, sont autant d’attraits du Grand Bleu qui séduisent inéluctablement les hommes, encore plus ces dernières années alors que sa préservation est mise en danger. Cet engouement pour les fonds marins se ressent localement, au sein du CPSG 38 (Club de plongée Sud-Grésivaudan), qui comptait dans ses rangs la saison dernière une centaine d’adhérents.

Basée à l’Olympide, la section plongée de l’Amicale laïque de Saint-Marcellin voit ses effectifs augmenter d’années en années. Une réussite qui est le fruit d’une philosophie environnementale et de préservation des espaces sous-marins, ainsi que d’une formation de qualité assurée par des moniteurs bénévoles. Maxime Tran-To, chargé de communication au sein de la structure, revient sur cette réussite : « Notre objectif est de donner à nos adhérents les techniques pour pouvoir plonger avec les bouteilles en toute sécurité, en respectant les règles ainsi que le monde marin. Pour cela, nous proposons une formation de niveau 1 pour les débutants et une formation de niveau 2 pour les plus aguerris. »

Deux nouvelles sections au sein du CPSG38
Pendant un an, les lundis et mercredis, les plongeurs s’exercent sous l’œil de la quinzaine d’encadrants bénévoles. Un nouveau point de satisfaction pour le club et ses dirigeants, qui véhiculent des valeurs de passion, de respect et de partage. « Notre structure fait partie des rares club à avoir un moniteur pour deux plongeurs, souligne Maxime Tran-To. Au sein du CPSG 38, la transmission se fait naturellement, nos adhérents sont très altruistes et dès qu’ils atteignent le niveau 2, niveau minimum pour être encadrant, ils postulent pour suivre une formation que nous réalisons en coopération avec la Fédération française d’études et de sports sous-marins. Ainsi, la partie théorique est enseignée par la fédération, la pratique par le club. »
Une formation que cinq moniteurs ont suivie pour pouvoir encadrer la nouvelle section mise en place par le CPSG38, à savoir le handisub. « En créant cette section, nous voulions exprimer un sentiment d’ouverture et surtout offrir aux personnes avec un handicap les sensations de bien-être et de légèreté qu’offre la plongée sous-marine, explique le chargé de communication. C’est très gratifiant pour nous de leur donner la possibilité de vivre une "saison de bien-être", car nous réalisons un vrai travail de confiance bâti sur les sensations. De plus, selon l’importance du handicap, cette section apprend à être autonome et à savoir bien réagir afin de pouvoir faire de la plongée dans d’autres clubs en bord de mer. »

Des plongeurs écoresponsables
Cette saison, le club de plongée du Sud-Grésivaudan a compté une autre nouveauté qui a également connu un fort succès. Il s’agit de la section apnée, où plus d’une vingtaine d’adhérents se sont pressés. Nécessitant un important travail mental et de respiration, cette activité a séduit un grand nombre d’amateurs de plongée en bouteille. « L’apnée est une discipline qui peut être pratiquée par tout le monde, car c’est essentiellement un travail de détente qui est réalisé. Une grande partie de la séance d’entraînement s’effectue hors de l’eau avec des exercices de yoga, de détente, pour ensuite parvenir à ne faire plus qu’un avec l’eau. Avec l’apnée, on peut progresser très vite, car le corps humain est plus adapté à cette pratique, c’est plus naturel », raconte Maxime Tran-To.
La plongée étant un sport sans compétition, au CPSG38, les pratiquants plongent par plaisir. Celui de découvrir les merveilles des fonds marins lors de séjours en Égypte, en Sicile ou au bord de la côte méditerranéenne en France, et celui d’œuvrer à la préservation des océans, le club étant signataire de la charte internationale du plongeur responsable de l’association Longitude 181, La Voix de l’océan. Celle-ci a été créée par Patrice Bureau, actuel président du club saint-marcellinois, mais sur le départ. Maxime Tran-To précise : « Le 29 novembre, nous allons tenir notre assemblée générale, où nous élirons un nouveau président. Patrice Bureau restera membre du club, mais étant également président de Longitude 181, les deux postes lui demandent beaucoup d’investissement. Il a donc décidé de se retirer du CPSG 38. Après son départ, notre charge sera de pérenniser les valeurs de rigueur, de respect et de protection du milieu marin qu’il a insufflées. »

Tenté par l’appel des grands fonds ? Le CPSG38 poursuit tout au long du mois de septembre ses baptêmes de plongée gratuit. Tous les mercredis soir, dès 19 h 30, vous pouvez vous présenter à l’Olympide, à Chatte et vous laissez enivrer par l’appel des sirènes et découvrir un univers de calme absolu, cœur de la planète bleue.

Aurélie Amieux

+ D’infos : cpsg38@gmail.com ou cpsg38.fr. Séances d’apnée, handisub et nage avec bi-palme les lundis à 19 h 30. Plongée avec bouteilles les mercredis à 19 h 30.

0 commentaires

Envoyer un commentaire