SMS-US Vinay : et à la fin, ce sont les Bleus qui gagnent

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 04 octobre 2019 à 10h56 | Modifié le 04 octobre 2019 à 11h08 | Vu 204 fois
SMS-US Vinay : et à la fin, ce sont les Bleus qui gagnent
Transcendés par le derby, les Bleus du SMS ont su montrer un autre visage dimanche dernier au stade Carrier. - © Aurélie Amieux

L’issue d’un match reste toujours incertaine tant que celui-ci n’a pas été disputé. Encore plus s’il s’agit d’un derby, où de nombreux facteurs peuvent entrer en compte. Dimanche 29 septembre, au stade Carrier, on a eu droit à un bon derby de clocher, entre le Saint-Marcellin Sports et l’US Vinay avec plus de 2000 supporters qui se sont exprimés en donnant de la voix. On a vu du combat sur le terrain avec quelques montées en tension. Après 80 minutes de lutte, ce sont les Bleus du SMS qui ont su montrer un autre visage et s’imposer sur le score de 26 à 13.

La comparaison peut paraître hasardeuse, mais dimanche dernier, au stade Carrier, les Bleus et Noirs de l’US Vinay ont eu dans leur prestation quelques similitudes avec les footballeurs de l’Olympique Lyonnais. Autrement dit, être capable de sortir un week-end une copie parfaite et le suivant, être totalement invisibles. Pour Antonin Rozand, coentraîneur des Vinois, il est difficile d’expliquer la volte-face de ses hommes en six jours : « La vérité est que Saint-Marcellin a bien joué, nous non. Nous avons été en dessous de tout. Ce qui est dur dans cette défaite, c’est que nous avons perdu en bafouant les fondamentaux du rugby. Dans ce sport, si vous ne mettez pas une once de valeur, vous ne pouvez pas gagner. Nous avons joué petit et Saint-Marcellin en voulait plus que nous sur le terrain, malgré nos étincelles de folie qui nous ont fait espérer à certains moments. » 

Il est vrai que pour ce derby, le Saint-Marcellin Sports avait tout misé sur l’équipe première, quitte à « déplumer » la réserve, qui, en lever de rideau, s’est largement inclinée sur le score de 40 à 8. Ce sont donc des Bleus du SMS combatifs, opportunistes et en réussite qui sont parvenus à remporter cette confrontation entre « voisins ». Une victoire qui a réjoui Fred Giovale, cocoach des Saint-Marcellinois, fier de la pugnacité de ses joueurs : « Nous avons réalisé un match plein, avec cette fois les petits détails qui ont basculé en notre faveur. Nous avons commis moins de fautes de plaquages et surtout, nous avions plus envie qu’eux de gagner ce derby. Je ne pense pas qu’ils nous reprendront deux fois de haut comme aujourd’hui. »

Manque d’humilité, d’ambition, trop de confiance… Si leurs quarante premières minutes ont été correctes, la partition globale jouée par les Guêpes interroge, mais pas tout le monde… Philippe Rosaire, président de l’US Vinay, voit en cette défaite la victoire de la meilleure équipe, comme il l’analyse : « Ce sont deux belles formations qui se sont affrontées lors d’une belle fête du rugby et dans une ambiance conviviale et festive. Nous avons manqué d’envie et de réalisme face à une bonne équipe de Saint-Marcellin, qui a été très forte en défense. Ce serait manquer d’humilité que d’avoir des regrets, le Saint-Marcellin Sports a été plus fort, à nous de réagir. »

Un week-end off, deux stratégies
Les Bleus et les Guêpes auront d’ailleurs un week-end de repos pour gérer à leur guise la suite, le derby marquant en effet la fin du premier bloc de matches. Un week-end off qui, du côté du Saint-Marcellin Sports, sera dédié au repos comme le révèle Fred Giovale : « Nous avons un effectif diminué depuis le début de saison et auquel nous avons beaucoup demandé. Après cette belle victoire face à Vinay, nous allons leur accorder un peu de repos avant de reprendre progressivement l’entraînement pour notre déplacement à Nantua.»
Du côté de l’US Vinay, le son de cloche n’est pas le même. Après cette défaite, les Vinois vont devoir vite se remettre en selle. « Si on ne travaille pas et si on ne réagit pas, cette défaite peut faire très mal au moral, alerte Antonin Rozand. On n’a rien montré dans ce premier bloc, nous sommes dans les clous comptablement avec neuf points pris sur douze possibles, sans compter les bonus bien sûr. Mais c’est tout, nous devons réagir avant la réception de Tournon et le début du deuxième bloc de matches. »

Cette saison s’annonçait pleine de surprises et surtout prometteuse avec un nombre important de derbies. Après trois journées de cham-pionnat, elle semble bien partie pour tenir ses promesses. De quoi ravir tous les amoureux du ballon ovale.

Aurélie Amieux

+ D’infos : Ce week-end des 5 et 6 octobre, les équipes de la poule 3 de Fédérale 2 sont de repos. Elles reprendront le chemin des pelouses les 12 et 13 octobre, avec pour Vinay, la réception de Tournon, et pour le Saint-Marcellin Sports, un déplacement à Nantua.

0 commentaires

Envoyer un commentaire