Fédérale 2, retour sur les terrains pour l'US Vinay et le Saint-Marcellin Sports

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 12 octobre 2019 à 00h00 | Vu 507 fois
Fédérale 2, retour sur les terrains pour l'US Vinay et le Saint-Marcellin Sports
Ce week-end, retour sur les pelouses de Fédérale 2 pour l'US Vinay et le Saint-Marcellin Sports. - © Aurélie Amieux

Ce dimanche 13 octobre, après un week-end off qui a conclu le premier bloc de match, les équipes de Vinay et de Saint-Marcellin sont de retour sur les terrains. À la maison pour les Guêpes avec la réception de Tournon-Tain et chez les Aindinois de Nantua. Coup d'oeil sur ces deux prochaines rencontres avec Clément Bayle, troisième ligne de l'US Vinay et Willy Gonnet, demi-d'ouverture du Saint-Marcellin Sports.

US Vinay - L’œil des Guêpes… Clément Bayle, troisième ligne : « Le secteur de la touche sera déterminant »

♦ Pour revenir au derby de dimanche dernier face à Saint-Mar-cellin, qu’est-ce qui a, selon vous, provoqué votre défaite ?
Clément Bayle : Nous avons tout simplement manqué d’envie et de constance dans le jeu. Chaque match n’est jamais gagné d’avance, encore moins cette saison où nous allons avoir beaucoup de rencontres compliquées, notamment en raison des derbies. Cette défaite va nous remettre la tête à l’endroit après avoir mis les choses à plat. Nous allons travailler pour corriger toutes nos erreurs.

♦ Après trois journées de championnat, comment jugez-vous votre début de saison et comment voyez-vous le reste de cette phase aller ?
C.B. : Nous avons très bien commencé notre championnat par une victoire face à Montelimar et contre Voiron à la maison. Des matches qui ont été complets et bien disputés. C’est dommage que nous ayons fait ce non-match à Saint-Marcellin, car sinon, notre début de saison aurait été parfait.  

♦ Comment abordez-vous la réception de Tournon, actuellement 4e de la poule, à un point de vous ?
C.B. : Tournon est une équipe qui a un gros potentiel. L’année dernière, nous avions perdu nos deux matches de championnat face à eux. Cette année, nous allons essayer de mettre tous les ingrédients pour pouvoir remporter cette nouvelle confrontation à la maison.

♦ Comment analysez-vous ses points forts et faibles et quels seront, selon vous, les secteurs du jeu qui seront déterminants pour la victoire ?
C.B. : Tournon est une équipe assez complète en réalité. Ils ont des joueurs assez massifs devant et une ligne arrière assez rapide. Il faut de plus éviter au maximum les fautes, car ils ont un très bon buteur qui peut nous faire mal. Selon moi, le secteur de la touche sera déterminant pour que nous puissions mettre en place notre jeu. La conservation du ballon est aussi essentielle, en raison notamment des nouvelles règles de jeu, dont celle du plaquage. L’équipe qui a le ballon récolte logiquement beaucoup moins de pénalités que celle qui défend.

♦ Après Tournon, vous enchaînerez avec deux rencontres assez équilibrées contre Montmélian et Annonay. Est-ce selon vous des matches où vous devrez commencer à calculer pour préserver votre place dans les six premiers ?
C.B. : Je pense que nous devons prendre les matches les uns après les autres. Nous verrons ensuite à la fin de la phase aller si nous avions ou non le potentiel de rester dans les six premiers.

 

Saint-Marcellin Sports - Le match selon ...Willy Gonnet, demi-d'ouverture : « Nous allons jouer pour gagner, nous sommes des compétiteurs »

♦ Lors du derby, face à Vinay, était-ce selon vous la victoire déclic qui a lancé votre saison ou une exception car vous aviez tout mis de votre côté pour remporter ce match ?
Willy Gonnet : Oui en effet, c’est la victoire que l’on attendait pour lancée vraiment notre saison. Nos deux premiers matches nous ont laissé un goût amer puisque nous aurions dû le premier et ramener un point de Montmélian. Au-delà du fait que ce soit le derby, cette victoire fait du bien au groupe.

♦ Comment jugez-vous l’évolution de votre équipe entre la Fédérale 3 et la Fédérale 2 après ces trois journées de championnat ?
W.G.: Cette une poule relativement homogène, avec peut être 3, 4 équipes qui vont se détacher en haut du classement. Je pense que la différence entre la Fédérale 3 et la Fédérale 2, c’est dans l’intensité physique des matches, les contacts sont plus importants, plus durs et plus rudes. Concernant l’équipe, le groupe vit bien. Comme à chaque intersaison on a essayé de recruter à des postes clés. Le groupe est prêt pour les nouvelles échéances, en attendant le retour notamment d’Anthony Revol et de Thomas Faure.

♦ Comment abordez-vous votre déplacement à Nantua, actuellement avant dernier de la poule ?
W.G.: Depuis la victoire contre Vinay, le groupe a repris confiance. Nous savons que cette saison, chaque match sera difficile. Il va falloir s’employer pour ramener des points de Nantua. Le classement n’est pas du tout significatif puisqu’il n’y a eu que trois journées de championnat. Il y a qu’un point entre le 12e et le 6e. Comme toujours, nous allons jouer pour gagner, nous sommes des compétiteurs.
 
♦ Quels sont selon vous les points forts et faibles de Nantua, et sur quoi la victoire pourra se jouer ?
W.G.: Pour être honnête, je ne connais pas particulièrement cette équipe de Nantua. Nous les avions simplement rencontrés en 16e de finale il y a deux ans. À l’époque, c’était une équipe qui avait du cœur et qui mettait énormément de combats et d’intensité dans le jeu. Avec des individualités très dangereuses. Il faudra donc mettre en place un gros rideau défensif pour contrer leur jeu. Et tout simplement jouer notre jeu basé sur la vitesse et le débordement. Il nous faudra être sérieux et disciplinés.

♦ Par rapport à la nouvelle règle des plaquages qui, en ce début de saison, est au cœur des débats, combien de temps pensez-vous qu’il faudra aux clubs pour correctement assimiler cette règle ?
W.G.: C’est vraiment une règle qui nous pose problème en ce début de championnat. Cette dernière change beaucoup la manière de défendre et donc le rugby en lui-même. Je ne sais pas si on pourra totalement l’assimiler. Si vous regardez le haut niveau 60-70 % des placages se font au-dessus de la taille... On va s’adapter au mieux pour se faire moins pénaliser et avoir un gros rideau défensif rapidement. 

♦ Après Nantua, vous enchaînerez avec deux grosses rencontres contre La Bièvre et Saint-Jean-en-Royans, au niveau de l’effectif du Saint-Marcellin Sports, vous pensez que vous aurez rattrapé votre retard sur la condition physique et que vous aurez récupéré des blessés ou il faudra comme face à Vinay, « déplumer » un peu la réserve pour assurer en première ?
W.G.: Concernant notre condition physique, je pense que nous sommes à la hauteur pour la Fédérale 2. Si on regarde les trois matches, nous les terminons toujours bien. Comme je l’ai dit plus tôt, nous allons voir le retour de notre capitaine Anthony Revol et de Thomas Faure. Le groupe va s'étoffer et la concurrence va permettre à chacun de bien travailler. Dans le même temps, cela permettra à notre équipe B d’avoir un groupe compétitif et de monter en puissance.

Propos recueillis par Aurélie Amieux

0 commentaires

Envoyer un commentaire