Le SMS surfe sur de bonnes ondes

Par Barbara Satre | Publié le 27 janvier 2020 à 9h00 | Modifié le 05 mars 2020 à 11h32 | Vu 540 fois
Le SMS surfe sur de bonnes ondes
Alain Vayssière, le président du SMS, et Sylvie Chapre, en charge de la commission sponsoring, présentent leurs vœux et remercient leurs partenaires. - © Photos Barbara Satre

À l’occasion de ses vœux, présentés jeudi 16 ?janvier, le président, Alain Vayssière, est revenu sur une année sportive exceptionnelle pour le club de rugby et a fait le point sur la suite de la saison.

Sponsors, joueurs, élus… Plus de 200 personnes étaient attendues à la discothèque L’Epsilon jeudi 16 janvier pour assister aux vœux d’Alain Vayssière. Le président du club de rugby Saint-Marcellin Sports (SMS), dorénavant seul à occuper ce poste depuis le départ d’Hervé Mottin, a évoqué une saison 2018-2019 «riche en événements». En aparté, il s’en est expliqué au Mémo : «De cette année 2019, je retiens ce match retour où nous battons Thuir et accédons à la Fédérale 2, puis cette demi-finale de championnat de France. Ce n’est pas toutes les années que l’on va en finale !»

Un cercle vertueux

En sortant de trois années de progression (le SMS est passé successivement de la catégorie Honneur à Fédérale 3 en 2017, puis Fédérale 2 en 2019), le club aurait pu craindre une stagnation de ses résultats, comme le sous-entend Alain Vayssière : «Je pensais que cela allait être plus difficile, que la marche pour passer en Fédérale 2 aurait été plus haute. On aurait pu rentrer dans une spirale de défaites qui auraient eu des répercussions sur la fréquentation des matchs, la mobilisation des bénévoles, la motivation des joueurs et de nos partenaires. Mais c’est le contraire qui s’est produit.»

Les victoires du début de saison contre Annecy, Montélimar, Voiron et dernièrement Montmélian, ont en effet démenti cette thèse et «il y a toujours du monde au stade». Ces bons résultats, qui génèrent une fréquentation soutenue et la confiance de 350 sponsors, ont permis d’augmenter le budget. «Il se situe entre 350 000 et 380 000 euros cette saison, contre 300 000 euros la saison précédente», calcule le président.

L’objectif : se maintenir

Le club, qui compte 250 joueurs et joueuses, dont 65 seniors, vise à s’installer durablement en Fédérale 2, «absolument pas de monter en Fédérale 1 ! Le niveau y est vraiment supérieur, il nous faudrait non seulement encore relever le niveau de l’équipe, mais surtout plus de moyens et d’autres équipements sportifs, conformes aux normes, pour accueillir les équipes adverses», avertit le président.

« Ainsi que plus d’entraînements par semaine et des joueurs d’un autre gabarit», ajoutent les deux entraîneurs, Frédéric Giovale et Laurent Gonnet. «Nous avons un effectif de qualité, mais assez court. En cas de blessure, on peut vite se retrouver en sous-nombre», pointe ce dernier. «C’est le même socle de joueurs qui évoluait en Honneur trois ans plus tôt qui s’est hissé en Fédérale 2. Nos équipes ont bien progressé, mais on se retrouverait limités en Fédérale 1», précise son acolyte. De plus, cette poule aux couleurs régionales, qui compte aussi les équipes de Voiron, Vinay et Saint-Jean-en-Royans «convient bien au SMS, remarque Alain Vayssière. Beaucoup de matches se jouent dans le Sud-Grésivaudan, les supporters peuvent facilement suivre leurs équipes».

Faire chanter le cuir en mai

Cependant, quand on leur parle des phases finales, les entraîneurs ont l’œil qui brille et le sourire carnassier. «On aime bien faire chanter le cuir au mois de mai…», appuie Laurent Gonnet. «Quand on a goûté aux phases finales, on a envie d’y retourner, c’est la cerise sur le gâteau», renchérit Frédéric Giovale. Le groupe, qui compense «?ses faiblesses par un bon état d’esprit», semble en tout cas en bonne voie pour conserver sa place en Fédérale 2. «Nous ne sommes pas tout à fait assurés du maintien, mais ça ne saurait tarder», assure Laurent Gonnet. Les deux derniers de la poule seront relégués, le SMS étant 5e à ce jour. Il reste neuf journées de championnat pour voir plus haut.

Barbara Satre

Mots clés : #SMS, #Rugby,

0 commentaires

Envoyer un commentaire