Les hommes forts de l’Athletic club sacrés champions de France?!

Par Stéphane Perrin | Publié le 10 février 2020 à 15h44 | Modifié le 05 mars 2020 à 11h33 | Vu 583 fois
Les hommes forts de l’Athletic club  sacrés champions de France?!
L’équipe composée d’Eliot Genin, Enzo Menoni, Teddy Joffret, André Jaune et Alex Bellemarre a remporté le titre national le week-end dernier. - © DR

Le club de Saint-Marcellin a signé un authentique exploit dans le Vaucluse samedi 1er? février. En remportant le dernier match du Top 9 Élite d’haltérophilie, Enzo Menoni et ses coéquipiers ont conquis pour la 2e fois le titre national. Retour sur la compétition.

Ce n’était pas gagné d’avance, mais ils l’ont fait. Les haltérophiles de l’Athletic club de Saint-Marcellin ont décroché, le samedi 1er février, leur quatrième victoire de la saison en championnat de France Top 9 Élite, synonyme de titre national. Ce succès par équipe a été acquis avec la manière lors de la dernière rencontre, dans l’ambiance surchauffée de la salle de Monteux (Vaucluse).

Pour le coup, cinquante supporters saint-marcellinois avaient fait le déplacement, dont Bernard Festivi, adjoint aux sports, et Jean Rey, l’un des principaux sponsors de l’association. Famille et amis, jeunes et anciens, ils étaient venus en autocar ou en voiture jusqu’en Provence pour soutenir l’Athletic club dans la quête de cette 2e étoile. Leurs encouragements ont compté.

Un match de très haut niveau

Les deux prétendants au titre 2020, Clermont-l’Hérault et Saint-Marcellin, se rencontraient en face-à-face, dans une triangulaire avec les locaux de Monteux, champions de France en titre. Eh bien, les Saint-Marcellinois ont surclassé les multiples vainqueurs de ce championnat, quinze fois titrés dans le passé, avec une avance de 29 points au final. À égalité de victoires avant cette 4e journée, les Languedociens ont pourtant vendu chèrement leur peau. Mais les bleus sont toujours restés en tête, répondant aux attaques de Clermontois qui se rapprochaient à chaque essai en soulevant des barres de très haut niveau.

L’ambiance de folie créée par tous les supporters a favorisé la réussite des tentatives de chacun des Saint-Marcellinois, coachés par Romain Maier et Véronique Roche-Gillet. Ainsi, Eliot Genin, qui remplaçait Israël Kaikilekofe, toujours blessé, a réussi ses six essais. Il avait à cœur de battre ses records, ce qu’il faisait en soulevant 113 kilos à l’arraché et 142 kilos à l’épaulé-jeté. Enzo Menoni, en bon président et stratège, assurait 140 kilos à l’arraché et 166 kilos au jeté malgré une perte de poids.

Pour sa part, Teddy Joffret se surpassait en battant ses records (137 kilos à l’arraché et 171 kilos au jeté) avec cinq essais réussis sur six. Le jeune vétéran André Jaune, pilier de cette équipe, réalisait de son côté 120 kilos à l’arraché et  140 kilos au jeté pour apporter plus de 300 points lui aussi.  Le 5e homme, Alex Bellemarre, venu tout droit de Montréal en passant par un tournoi de qualification olympique à Rome, parachevait la victoire avec 147 kilos à l’arraché et 170 kilos au jeté.

Une 2e étoile amplement méritée

Les haltérophiles de Clermont-l’Hérault s’étaient défendus comme des lions, battant eux aussi des records. Mais les meilleurs sur le papier, pourtant privés d’Israël Kaikilekofe, avaient assuré avec brio. La joie était dans le camp des supporters venus encourager les Saint-Marcellinois, fiers d’arborer sur le podium le tee-shirt de champion de France 2020, orné de deux étoiles désormais.

La saison a débuté sous les meilleurs auspices pour l’Athletic club. Il reste beaucoup d’autres échéances en individuel, chez les hommes comme chez les femmes. L’entraînement continue et d’autres titres sont espérés...

0 commentaires

Envoyer un commentaire