Onze producteurs à votre service

Par Cécile Alibert | Publié le 21 avril 2020 à 17h00 | Vu 612 fois
Onze producteurs à votre service
Pour ce premier jour de drive, les producteurs attendent les derniers clients.

Oubliez la place d'Armes. C'est désormais le Champ-de-Mars qui accueille maraîchers, éleveurs ou fromagers du coin. En raison de la fermeture du marché, la Ville de Saint-Marcellin propose à ses habitants un "drive" destiné à soutenir la production locale. "Le Mémo" était présent pour le lancement de cette initiative, qui, mardi dernier, avait encore besoin d'être rodée.

Mardi 14 avril, deux camionnettes stationnent sur le Champ-de-Mars. Jean-Christophe attend les retardataires, masque sur le visage. Cet éleveur de volailles participe au premier jour du « drive des producteurs », lancé par la chambre d’agriculture, la Ville et la communauté de communes. L’objectif est double : soutenir la profession agricole, impactée par la fermeture du marché, et permettre aux habitants de s’approvisionner en miel, fromages ou oeufs locaux, le mardi, jeudi ou samedi (lire nos éditions précédentes).

Sylvie Champon, de la Chèvrerie du Caillou, salue l’initiative, mais reconnaît que « c’est la misère totale » sans la clientèle du samedi. Cette productrice installée à Varacieux ne peut pas compter sur la vente directe à la ferme, tout comme Jean-Christophe, dont l’exploitation est « perdue au milieu des Chambaran ». L’éleveur renchérit : « Ça ne vaut pas le marché, on est loin du chiffred’affaires du samedi matin. »

D’autant qu’il est difficile de s’improviser du jour au lendemain expert de la vente directe à la ferme, à domicile ou même en drive. Sylvie Champon n’a ainsi pas encore acquis tous les réflexes : « J’ai dit aux clients que je serais là à 14 h. Il reste encore une personne qui n’est pas venue, mais je n’ai pas pensé à lui demander son numéro. » « La gendarmerie n’a pas arrêté de tourner, complète Jean-Christophe. Peut-être que ça en a refroidi quelques-uns… » Las d’attendre, l’éleveur finit par quitter les lieux avec une poignée de commandes non livrées. Si un rodage est encore nécessaire, il reste plusieurs semaines au drive pour trouver ses marques.

+ D’infos : La commande doit se faire en amont de la livraison directement auprès du producteur par téléphone ou par mail.
N’oubliez pas de fixer une heure de rendez-vous et d’indiquer vos coordonnées.
La liste des producteurs est à retrouver dans le dernier Mémo ou sur www.saint-marcellin.fr

0 commentaires

Envoyer un commentaire