Tennis club hilairois : réouverture partielle des courts

Par Florian Espalieu | Publié le 15 mai 2020 à 17h00 | Modifié le 20 mai 2020 à 10h11 | Vu 344 fois
Tennis club hilairois : réouverture partielle des courts
Stéphane Colpaert, «responsable Covid» au sein du club, en plein affichage avant la réouverture des courts. - © DR

Le club de tennis de Saint-Hilaire-du-Rosier a reçu le feu vert de la fédération et de la mairie pour une réouverture dès le lundi 11 mai. De quoi redonner un peu de baume au cœur aux amoureux de la petite balle jaune. Même si le retour sur les courts ne se fait que sous conditions sanitaires strictes.

« Génial ! On rouvre… », lance Laurent Martoïa, le président du Tennis club hilairois (TCH), avant de compléter : « …mais avec des précautions ! » Dès le lundi 11 mai, les balles ont pu à nouveau rebondir sur les courts de Saint-Hilaire-du-Rosier. Le fruit d’un travail mené en amont par les quatorze membres du conseil d’administration du club : d’abord pour décrocher l’autorisation de la fédération, puis celle de la mairie. Confinement oblige, les discussions se sont déroulées principalement par WhatsApp, avant une prise de décision mardi 5 mai, au cours d’une visioconférence.

 

Dans le respect des gestes barrières
« Rouvrir est un gros boulot, beaucoup de clubs ne l’ont d’ailleurs pas fait », rappelle le président. En fin de semaine passée, les bénévoles du TCH se sont ainsi activés pour préparer le retour des sportifs : affichage, signalétique et retrait des bancs pour ne pas tenter les joueurs de rompre la distanciation.
En outre, la réouverture n’est que partielle. Les deux terrains couverts, tout comme le club house, restent fermés. Sur les deux courts extérieurs, à nouveau accessibles, le respect des gestes barrières doit perdurer. Ce que précise Laurent Martoïa : « Comme le préconise la fédération, chaque personne qui vient jouer arrive avec ses propres balles, qui doivent obligatoirement être marquées. Elles ne seront touchées que par la main de leur propriétaire. »
Autres impératifs pour les licenciés du club qui désirent taper la balle à nouveau : se munir de gel hydroalcoolique et signer une fiche signifiant leur accord aux règles mises en place. Un document qui permettra le cas échéant de savoir qui est venu sur les courts et avec qui. Par ailleurs, un « responsable Covid » a été nommé au sein du club afin de s’assurer que les règles soient respectées. Le président du TCH se montre néanmoins confiant : « Nous avons eu beaucoup de réservations, mais surtout des questions relatives à la sécurité, ce qui montre que tout le monde se sent concerné. »

 

Un gros manque à gagner
« Via le sport, il était important de redonner le sourire à tout le monde après cette période difficile », poursuit Laurent Martoïa. Pourtant, le retour à la normale n’est pas pour tout de suite : « Si nous reprenons les cours individuels, les cours collectifs, qui représentent 90 % du volume horaire, sont pour l’heure encore suspendus. Nous pourrons peut-être de nouveau les proposer en juin. »
Durant le confinement, le responsable sportif et professeur de tennis du club a été mis au chômage partiel, faute d’activité. De plus, la crise a annihilé la période la plus importante en termes de fréquentation, où se concentrent manifestations, tournois et autres animations. Une perte estimée à près de 15 000 euros pour les deux mois écoulés et celui à venir. Une part conséquente dans le budget du club hilairois. Sans compter que l’horizon est loin d’être dégagé : « Nous n’avons pas de vision, admet Laurent Martoïa. Mais nous allons nous efforcer d’être réactifs. »

 

Informations pratiques :

  • Les cours individuels de tennis ont repris depuis ce lundi 11 mai (mais pas les cours collectifs).
  • Comme habituellement, seules les personnes licenciées au club sont autorisées à jouer sur les courts.
  • L’adhésion au club pour l’été est ouverte dès maintenant. Pour tout renseignement : tchilairois@gmail.com

0 commentaires

Envoyer un commentaire