Le rallye de St-Marcellin annulé, celui de la Noix sera plus étoffé

Par Florian Espalieu | Publié le 05 juin 2020 à 17h00 | Modifié le 05 juin 2020 à 17h04 | Vu 928 fois
Le rallye de St-Marcellin annulé, celui de la Noix sera plus étoffé
L’édition 2018 est la dernière édition du rallye de Saint-Marcellin à avoir pu se tenir : en 2019, l’événement avait été annulé la veille du départ. - © Aurélie Amieux

Avec les incertitudes liées au coronavirus, l’association Sport Mécanique a préféré annuler le rallye de Saint-Marcellin, prévu les 3 et 4 juillet. Mais l’équipe se projette déjà sur celui de la Noix de Grenoble, à l’automne, avec l’ambition d’en faire un événement plus conséquent.

Pour la deuxième année consécutive, le rallye de Saint-Marcellin n’aura pas lieu. La course était initialement prévue les 3 et 4 juillet. Mais l’association Sport mécanique, qui l’organise, n’a pas souhaité prendre le risque et a préféré tirer un trait sur la 32e édition de l’épreuve. « Nous étions prêts, assure Willly Quiron-Blondin, le président. Le budget était quasiment bouclé. Mais nous ne voyions vraiment pas comment il aurait été possible de respecter les règles sanitaires, faire venir les commissaires, loger et nourrir tout le monde… »
Néanmoins, en prenant la décision suffisamment tôt, les conséquences financières ont été relativement réduites : « La fédération a annoncé que les frais d’inscription seraient reportés sur l’année prochaine. Nous ne devrions donc pas avoir de pertes. » Contrairement à l’édition 2019, où l’annulation par la préfecture pour cause de pic de pollution était tombée la veille du départ. Un épisode « toujours pas digéré » par Willly Quiron-Blondin : « Nous l’avons appris le jeudi pour le vendredi… dans la presse, qui plus est. »

« La plus grosse manifestation de la ville »
« Cette année, le déficit est surtout pour notre notoriété, ajoute Patrice Landoin, vice-président en charge des partenariats et des sponsors. Ceux qui étaient partis avec nous seront-ils prêts à le faire en 2021 ? »
Car l’événement n’est pas anodin, avec plus de 150 participants et un budget de 100 000 euros. « Il s’agit de la plus grosse manifestation sportive de la ville, assure Willy Quiron-Blondin. Le rallye de Saint-Marcellin est de catégorie nationale et compte pour la coupe de France des pilotes amateurs avec un coefficient 4. Ce qui entraîne la venue de véhicules beaucoup plus gros, comme ceux du championnat de France. » En Rhône-Alpes, seules deux autres épreuves sont de même niveau.

 

Un rallye plus conséquent cet automne
Depuis quinze ans, l’association Sport mécanique est également organisatrice du rallye de la Noix de Grenoble, de catégorie nationale également, mais de coefficient 3. Programmé les 23 et 24 octobre, l’événement pourrait bien grossir cette année pour compenser (un peu) l’annulation de son « grand frère ». « Nous avons œuvré effectivement pour mettre en place ce projet, confirme le président. Nous avons négocié avec les municipalités pour avoir une spéciale le vendredi soir sur Saint-Marcellin et trois autres, plus une super spéciale, le samedi sur Chatte. » La proposition a été validée ce mardi 2 juin.
Willy Quiron-Blondin rappelle que « l’ancien maire de Saint-Marcellin, Jean-Michel Revol, a toujours été un soutien fidèle, notamment l’an dernier après l’annulation surprise du rallye. » De quoi redonner du baume au cœur à ces amoureux de la conduite : « Passé le petit moment de déception avec le rallye de Saint-Marcellin, nous sommes repartis plein pot avec la préparation de celui de la Noix. »

0 commentaires

Envoyer un commentaire