Pétanquodrome : le cochonnet se déconfina enfin...

Par Florian Espalieu | Publié le 24 juillet 2020 à 17h00 | Vu 0 fois
Pétanquodrome : le cochonnet se déconfina enfin...
Le pétanquodrome du pays de Saint-Marcellin a rouvert début juillet. - © Florian Espalieu

Après une fermeture administrative et la crise sanitaire, le pétanquodrome du pays de Saint-Marcellin Henri-Lacroix a pu enfin rouvrir début juillet. Reportage lors d’un des premiers tournois organisé cet été au sein de l’équipement, à Chatte.

« Depuis quand nous ne sommes pas venus ? – Bah, depuis le confinement, en mars ! » Les amoureux de la petite sphère et du cochonnet ont enfin pu retrouver leurs habitudes au pétanquodrome du pays de Saint-Marcellin, à Chatte.

Créé en décembre 2018, ce lieu associatif a pour l’instant joué de malchance, comme le confie son président, Aldo Coimbra : « Entre la fermeture administrative et le coronavirus, nous n’avons ouvert que quatre mois en deux ans. Heureusement, le propriétaire a été plutôt arrangeant avec le loyer. Mais j’espère bien que cette fois, nous sommes vraiment partis et déconfinés pour de bon. »

Deuxième événement depuis le déconfinement

La structure a rouvert ses portes mercredi 1er juillet. Un premier événement a déjà été organisé le dimanche 5 juillet,  « un challenge en hommage à notre ancien secrétaire, Jean-Pierre Rémy, décédé en juin ». En ce vendredi 10 juillet, il s’agit donc du second concours. Il réunit 32 doublettes, soit 64 joueurs. « Pas plus, indique Aldo Coimbra. Nous avons 16 terrains à l’intérieur et une dizaine à l’extérieur. Mais si nous avons trop de monde, les gens attendent trop longtemps avant de jouer. »

A l’entrée, ainsi qu’au comptoir, deux bouteilles de gel hydroalcoolique, signe que le coronavirus est toujours présent, même s’il est parfois difficile de résister à l’effusion des retrouvailles devant le bar. Pour le président, le fait que les adhérents répondent présents est un soulagement : « Nous n’aurions pas pu attendre plus longtemps. Il faut bien payer l’électricité, le téléphone, le mazout... De surcroît, nous n’avons reçu aucune subvention de qui que ce soit. »

Une structure associative non affiliée à la fédération

La structure a un statut particulier, puisque l’association n’est pas affiliée à la Fédération de pétanque. De fait, ses concours ne sont pas dans le calendrier officiel. Aldo Coimbra explique : « Notre volonté est d’avoir un lieu où les gens, licenciés ou non, puissent venir jouer toute l’année, même l’hiver. »

Les seize membres du conseil d’administration ambitionnent aussi de faire de la structure un lieu qui puisse être loué pour des anniversaires ou d’autres événements. Ils prévoient ainsi de mettre en place des journées pétanque avec des comités d’entreprise de la région. Sont aussi prévus tout l’été des concours et des stages avec des grands noms. En espérant que désormais, tout roule.

+ D’infos : Dans Le Mémo du 24 juillet, retrouvez l'interview du champion du monde Henri Lacroix, qui sera au pétanquodrome les 25 et 26 juillet.

0 commentaires

Envoyer un commentaire