Two of us, de la musique « avec simplicité, légèreté et respect »

Par Rédaction | Publié le 27 juillet 2020 à 17h00 | Vu 11 fois
Two of us, de la musique « avec simplicité, légèreté et respect »
Dans leur nouveau projet, les deux complices jouent des reprises aux sonorités folk. - © Prune Vellot

Two of us est un jeune duo grenoblois, formé par Julie Facy et Marianne Girard. Les deux musiciennes seront en concert vendredi 31 juillet et dimanche 2 août au Grand Séchoir, à Vinay.

- Comment vous êtes-vous rencontrées ?

Marianne Girard : Grâce à Carolina Zviebel, avec laquelle je jouais à l’époque au sein d’Abigaël’s Orchestra. Nous avions envie d’agrandir notre duo pour étoffer nos harmonies vocales et instrumentales. C’est alors qu’elle m’a présenté Julie.

Julie Facy :  Au départ, je faisais la troisième voix et je jouais du tambourin. Puis, à un moment donné, il y a eu besoin de percussions. J’ai donc appris la batterie !

- Quel plaisir avez-vous à travailler ensemble ?

M.G. : Julie est une chanteuse qui travaille à l’instinct. Elle ne va pas vers des choses académiques, elle est plutôt dans la recherche de couleurs. Je trouve cela très riche.

J.F. : Avant de rencontrer Carolina et Marianne, je n’avais jamais fait de folk. J’ai beaucoup aimé cet univers. Aussi, j’avais très envie de repartir sur un projet du genre avec Marianne. D’autant plus qu’elle avait énormément progressé à la guitare depuis.

M.G. : Nous avons renoué avec le plaisir de faire de la musique avec simplicité, légèreté et respect.

- Quelles sont les grandes lignes de votre nouveau projet ?

M.G. : Des reprises, au moins dans un premier temps, des sonorités folk et de l’arrangement vocal à deux voix.

J.F. : Marianne a proposé divers morceaux, nous avons fait des essais, nous nous sommes amusées avec les voix et les rythmiques… La première chanson que nous avons arrangée est Balance ton quoi, d’Angèle.

- Votre concert comprend une quinzaine de reprises de Blondy, Britney Spears, Queen ou encore George Michael. Comment se fait l’unité entre les morceaux ?

M.G. : C’est véritablement nous qui la créons, notamment grâce à nos instruments : la guitare, le banjo et un set de percussions allégé, avec tambourin à peau, cloches, bodhran, cuillères…

J.F. : Avec seulement deux voix et une guitare comme instruments mélodiques, tout l’enjeu pour les percussions est de venir soutenir et colorer, sans prendre trop de place !

Propos recueillis par Prune Vellot

+ D’infos : L'intégralité de l'interview est à retrouver dans Le Mémo du 24 juillet.

0 commentaires

Envoyer un commentaire