ASTF : les seniors filles à cent à l'heure

Publié le 28 février 2013 à 09h28 | Vu 1803 fois
ASTF : les seniors filles à cent à l'heure

L'équipe fanion masculine de l'AS Tullins-Fures, dirigée par Azzdine Bouataress, avait acquis une certaine confiance après son déplacement victorieux chez une équipe aixoise terrassée sur la marque sans appel de (70-44).

De quoi envisager avec plus de sérénité la venue sur le parquet de Mauduit du leader de cette poule de promotion d'excellence régionale, les Vallons de la Tour (issu de la fusion des clubs de l'Alerte Basket de La Tour-du-Pin et du Basket-Club Nord Dauphiné). Mais d'entrée, on dut rapidement déchanter, tant la technique individuelle et la maîtrise collective des Turripinois s'imposaient avec une évidence redoutable. Dans la raquette, les grands gabarits adverses (dont Lazzarotto) ne laissaient guère respirer des Tullinois qui se compliquaient un peu la tâche par un manque de lien entre les lignes. L'adresse et la réussite un peu insolente du leader dans des tirs lointains à trois points maintenaient les Tullinois à distance, les obligeant à des attaques lointaines mais souvent contrées. On n'est pas leader pour rien.

Le score enflait assez rapidement en faveur des Vallons de la Tour, jusqu'à atteindre un écart d'une quinzaine de points. A l'entame de la seconde mi-temps, les Tullinois semblaient se reprendre, menés par un Glénat déchaîné, feu-follet que la défense adverse ne ménageait guère. Le public se prenait à espérer avec quelques bonnes minutes d'un jeu spectaculaire, animés, sans concession mais toujours correct malgré quelques contacts un peu rudes. Avec un Michallet costaud au rebond défensif et des attaquants se trouvant mieux, l'embellie tullinoise permettait de réduire l'écart. Mais le leader portait l'estocade, retrouvant un second souffle avec un banc de valeur. Les minutes s'égrenaient et on ne voyait pas comment les Tullinois, englués dans une défense de fer, auraient pu revenir.

C'est logiquement que le plus fort s'est imposé sur la marque de (98-81) sans que les Tullinois aient vraiment à rougir de cette défaite sur leurs terres.

La suite dans notre édition du 1er mars 2013


0 commentaires

Envoyer un commentaire