Frédéric De Azevedo élu nouveau président de la CCBI

Par Jacques TALON | Publié le 02 mars 2016 à 01h08 | Modifié le 15 avril 2016 à 11h11 | Vu 8103 fois
Frédéric De Azevedo élu nouveau président de la CCBI
Frédéric De Azevedo succède à Bernard Pérazio à la présidence de la CCBI - © JT

Mardi 1er mars, les membres de la Communauté de communes de la Bourne à l'Isère (CCBI) se sont réunis à Pont-en-Royans pour élire le président succédant à Bernard Pérazio et procéder à l'élection des vice-présidents.


Bernard Pérazio a annoncé son retrait de la présidence de la Communauté de Communes de la Bourne à l’Isère (CCBI) lors de la cérémonie des vœux du 20 janvier dernier à Saint-Romans. Il avait déclaré alors : « Je ne suis pas favorable au cumul des mandats. J’ai été élu en avril 2015 Conseiller départemental de ce nouveau canton du Sud-Grésivaudan, avec un poste de Vice-président en charge des routes, de l’eau potable et de l’assainissement. J'ai décidé de me mettre en congés de la présidence de la CCBI tout en restant membre délégué jusqu’à sa dissolution au 1er janvier 2017 car aujourd’hui, cette fonction représente une charge de travail qui ne me permet pas d’assurer la mobilisation et les engagements nécessaires à la création de notre nouvelle intercommunalité. »

Mardi 1er mars, les membres de la CCBI se sont donc réunis à Pont-en-Royans pour élire le nouveau président de la CCBI et procéder à l'élection des vice-présidents.

Aucun autre postulant ne s'étant déclaré, Frédéric de Azevedo a été élu (sans surprise) à l'unanimité. Le Maire de Saint-André-en-Royans a été plébiscité en l'absence d'autre candidat.

A l'issue de son élection, le nouveau président a prononçé un vibrant discours demandant aux 3 communes sécessionnistes (Châtelus, Rencurel et Pont-en-Royans) de revenir sur leur décision, tout en s'engageant à respecter la décision finale prise par ces 3 communes.



Chaque représentant des 11 autres communes de la CCBI a été élu à une vice-présidence :

André Romey, 1er Vice-président à l'enfance et à la jeunesse,

Yvan Creach, 2ème Vice-président à l'économie et à l'emploi,

Joël O'Baton, 3ème Vice-président à la culture et au sport,

Bernard Grindatto, 4ème Vice-président en charge des EPIC,

Jean-Claude Potié, 5ème Vice-président à l'aménagement du territoire, à l'habitat et à la transition énergétique,

Michel Eymard, 6ème Vice-président au tourisme,

Geneviève Moreau-Glenat, 7ème Vice-présidente en charge des ressources humaines et des finances,

Antoine Molina, 8ème Vice-président à la préservation et à la mise en valeur des milieux naturels,

Michel Villard, 9ème Vice-président en charge de l'agriculture, de la forêt et du génie civil,

Jacques Bourgeat, 10ème Vice-président en charge du numérique,

Bernard Pérazio - Conseiller communautaire délégué à la coopération territoriale.


2 commentaires
  1. Sébastien

    Frédéric de azevedo Maire élu qui refuse l'installation de jeunes habitant sur la commune st André en royans , en refusant des autorisations de travaux sur des maisons existantes malgré des avis favorable de l'urbanisme de st Marcelin , il tue un village , une économie,par un abus de pouvoir,comment pouvez vous confier des responsabilitées à un tel personnage ...


    Signaler un contenu illicite
  2. Hevazu

    La décision prise par Châtelus et Rencurel, de rester attachés au Vercors, si elle est courageuse, est surtout viscérale, il n'est que normal que ces deux communes entraînent Pont-en-Royans, leur voisine de toujours, dans leur grand "Projet Vercors" et non pas dans un rattachement avec le Sud-Grésivaudan. Imaginez un corps démembré, c'est pareil : une distorsion stérile. Vive le Vercors uni du nord au sud et d'est en ouest.


    Signaler un contenu illicite

Envoyer un commentaire