Boule lyonnaise : un week-end plein d'émotion pour le challenge Vincent-Simoens

Publié le 09 juillet 2014 à 14h47 | Vu 1258 fois
Boule lyonnaise : un week-end plein d'émotion pour le challenge Vincent-Simoens

C'est sous un beau soleil que débuta, samedi dernier, au boulodrome de Vinay, le premier challenge Vincent-Simoens, concours de boules en quadrettes organisé par le Centre de formation bouliste de Vinay en mémoire de Vincent disparu il y a deux ans.

Ce sont 32 quadrettes qui ont joué trois parties tout au long de la journée. A noter la présence de jeunes joueurs de haut niveau qui ont connu Vincent lors des rencontres jouées entre CFB et lors des championnats de France et qui ont fait le déplacement pour participer à ce concours. Un grand merci à eux !

Avec toute cette jeunesse, ce fut un concours intergénération mélangeant des équipes avec des jeunes de 15 ans et des vétérans de plus de 80 ans. Au terme des poules, on notait les éliminations de quelques grosses cylindrées : Cournon, Roanne, Saint-Victor, Digoin. Les quatre équipes présentes en demi-finales ont dû se défaire des équipes de Tullins, Estrablin, Varces, Aix-les-Bains, Morette, Saint-Romans, Saint-Marcellin, Vinay et Saint-Blaise-du-Buis.

A l'entame de l'ultime partie, on retrouvait donc l'équipe de Vinay, emmenée par Christian Baret qui s'est défaite des amis de Saint-Pierre-de-Chérennes et l'équipe du CFB Vinay qui a gagné contre les voisins de Saint-Quentin-sur-Isère. Donc une finale vinoise avec des joueurs qui ont bien connu Vincent, puisque ses deux chefs de quadrette l'initièrent au sport boule.

Le but de la finale fut lancé par Pauline et au terme d'une partie maîtrisée de bout en bout grâce notamment au point exceptionnel réalisé par Baptiste mais surtout Philippe, bien secondés par Alexis auteur d'un tir remarquable, c'est l'équipe de Benoît Rossat composée de Rémi Ferraud, Alexis Mandier, Baptiste Rossat, Manon Gaillard et Philippe Simoens qui remporte le premier challenge Vincent-Simoens.

La suite dans notre édition du 10 juillet 2014


0 commentaires

Envoyer un commentaire