Réforme territoriale : le Sud-Grésivaudan chemine vers la convergence

Publié le 22 octobre 2014 à 16h13 | Vu 1206 fois
Réforme territoriale : le Sud-Grésivaudan chemine vers la convergence

Cette réforme annonce une diminution du nombre des régions à treize, la création de dix métropoles urbaines de plus de 400 000 habitants à l'horizon du 1er janvier 2016, la création de communautés d'agglomération de plus de 50 000 habitants ayant en leur sein une ville de plus de 15 000 habitants, la convergence des Communautés de communes groupées en bassin de vie, la disparition à l'horizon 2020 du Conseil général, l'incitation à la création de communes nouvelles arrivant à 5 000 habitants, et enfin, la disparition des Syndicats mixtes.

Pour le Sud-Grésivaudan, représentant un bassin de vie cohérent, la convergence apporterait plus de services et de structures aux habitants et la réalisation d'économies. Elle apporterait, également, plus de compétitivité, plus de proximité, plus de solidarité.

Dans une première partie, Bruno Détrie, consultant en communication, présentait l'historique du territoire depuis 40 ans, ainsi qu'une analyse des points forts et des points faibles.

Le Sud-Grésivaudan regroupe 48 communes pour 45 000 habitants. En termes de cohésion sociale, on constate un taux de chômage plus bas que la moyenne régionale, même si une forte augmentation des demandeurs d'emploi est notée depuis 2009.

On remarque également la difficulté à fixer les jeunes ménages sur le territoire faute de services et, notamment d'accès aux logements, mais également la surreprésentation des personnes âgées.

La suite dans notre édition du 24 octobre 2014

Mots clés : réforme territoriale,

0 commentaires

Envoyer un commentaire