Saint-Marcellin - Deux nouvelles ceintures noires pour le Judo Club

Publié le 19 février 2015 à 16h30 | Vu 747 fois
Saint-Marcellin -  Deux nouvelles ceintures noires pour le Judo Club

Avec la nouvelle année, deux nouvelles ceintures noires sont venues enrichir l'effectif du club. En effet, après avoir passé avec brio l'épreuve des katas (série de prises et figures imposées demandant précision, rigueur et long entraînement), Hugo Lemay et Nathan Rozand ont glané en compétition les derniers points nécessaires à l'obtention de leur ceinture noire, 1er dan. Félicitations à eux.

Côté résultats, juste avant les vacances de février, se déroulaient les championnats départementaux Drôme-Ardèche pour trois catégories d'âge, qualificatifs pour les prochaines étapes vers les championnats de France.

Chez les minimes (12-14 ans), deux compétiteurs ont tiré leur épingle du jeu. Mathis Roux, en moins de 50 kg, gagne son dernier combat et décroche la 3e place après être allé jusqu'en demi-finale.
Moins de réussite pour Antoine Buisson en moins de 55 kg, qui, après s'être brillamment hissé en demi-finale, perd ses deux derniers combats et termine 5e. Ils sont néanmoins tous les deux qualifiés pour le niveau régional.

Du côté des cadets, sur quatre engagés, trois se qualifient pour l'étape suivante. Hugo Lemay (-60 kg), malade, ne peut défendre ses chances et termine 7e.
Dans la même catégorie, Nathan Rozand, galvanisé par sa nouvelle ceinture noire, réalise le parcours parfait et termine premier.
Loïc Sibut en moins de - 66 kg monte sur la troisième marche. Chez les féminines, Aurélie Durand, en moins de 66 kg, termine seconde de sa catégorie.

Les seniors également en décousaient sur les tatamis de Bourg-de-Péage. En moins de 66 kg, Lucas Ferrieux, après un beau parcours qui le mène en finale, trébuche et finit second. Même résultat pour Mathieu Di Pasquale qui termine deuxième en moins de 81 kg. De son côté, Morgane Rozand imite son petit frère en écartant toute concurrence en moins de 48 kg et devient championne Drôme-Ardèche.

La suite sur le Mémo du 20 février 2015

0 commentaires

Envoyer un commentaire