13e édition du Festival Textes en l’air : Lutter contre les barbaries

Par Céline MAZET | Publié le 28 juillet 2016 à 16h14 | Modifié le 28 juillet 2016 à 16h40 | Vu 1338 fois
 13e édition du Festival Textes en l’air  : Lutter contre les barbaries
Geneviève Romey, présidente de l'association Textes en l'Air, a exhorté le public d'adhérer à cette belle aventure qu'est le festival - © Céline Mazet

Théâtre, poésie et musique sont à l’honneur du 27 au 31 juillet à Saint-Antoine l’Abbaye. Le thème choisi cette année, « Volte-face contre les barbaries », condamne toutes les absurdités et les horreurs de notre monde et invite les citoyens à les combattre grâce à la culture et à l’éducation. Soigner les maux de l’humanité par les mots. Tel est le message qui a été délivré, hier, lors de l’inauguration de ce 13e Festival qui s’est déroulée dans la Grande Cour, sous un soleil radieux.

La douceur de l’air tranchait avec la dureté du thème de cette année : « volte-face contre les barbaries. » Un thème grave qui, selon les propres termes de Jacques Puech, directeur artistique du Festival, met en exergue « la démission, la fuite, l’angoisse, la désespérance, l’indifférence, la violence et l’horreur » de nos sociétés. Mais un thème également porteur d’espoir puisqu’il invite les citoyens à y faire face. « Que peuvent l’art, la culture, le théâtre, la musique, la poésie face à ces monstruosités ?...peu de choses sinon nous parler de nous », a-t-il lancé après avoir cité une longue liste de villes victimes d’attentats terroristes. « Alors malgré tout, célébrer ensemble une fête du théâtre et des écritures pour se mettre debout, faire volte-face. » Geneviève Romey, présidente de l’association Textes en l’air, a exhorté le public, venu nombreux, à participer à ce festival dont elle est littéralement « tombée en amour » : « Osez ! N’ayez pas peur ! Adhérez à cette belle aventure ! »

Une merveilleuse aventure culturelle, nourrie de réflexions, d’échanges et d’émotions, qui contribue au rayonnement touristique de Saint-Antoine l’Abbaye, a rappelé Marie-Chantal Jolland, maire de la commune, en insistant : « nous souhaitons tous sortir de ce monde barbare ». Bien que cette manifestation soit avant tout festive, a souligné Michèle Bonneton, députée de la 9e circonscription de l’Isère, « ce thème est brandit comme un étendard. Nous ne céderons pas à la peur et ne renoncerons ni à nos valeurs ni à notre identité. L’éducation et la culture sont de véritables remparts contre la violence. » Elle a conclu son discours en se réjouissant du très joli nom donné à ce festival : « Textes en l’air, c’est comme si vous jetiez des mots ! A chacun de les attraper, de s’en emparer et de se les approprier. »

Que peuvent des mots jetés en l’air ? Soigner les maux de la Terre.

 

0 commentaires

Envoyer un commentaire