L’exposition « Visages d’un ailleurs » prolongée

Publié le 13 décembre 2016 à 00h00 | Modifié le 14 décembre 2016 à 15h44 | Vu 555 fois
L’exposition « Visages d’un ailleurs » prolongée
Parmi Les visages d'un ailleurs d'Hachem Barakzaï

Hachem Barakzaï présente à l’Espace Saint-Laurent de Saint-Marcellin ses toiles dans une exposition baptisée « Visages d’un ailleurs ». Une exposition qui connait un beau succès et est prolongée jusqu’à la fin du mois de décembre.

L’artiste grenoblois de 47 ans revient pour la troisième fois à Saint-Marcellin pour présenter ses œuvres. Il faut dire qu’un lien tout particulier l’attache à la capitale du Sud-Grésivaudan. Après avoir fui sa terre natale l’Afghanistan, il a trouvé refuge avec sa famille à Saint-Marcellin dans les années 80. Aujourd’hui, c’est là que reposent ses parents.
« Visages d’un ailleurs » présente des toiles qui ont le pouvoir de faire revire son Afghanistan. Pour cette nouvelle exposition l’artiste se concentre sur l’expression, le mystère, la magie des regards, des sourires ou des traits des visages qu’il peint avec passion et talent. Lors du vernissage, les visiteurs ont souligné l’intensité et la chaleur des tons utilisés dans les tableaux de Hachem Barackzaï, tout comme l’incroyable finesse des détails. Pourtant, l’artiste ne peint que depuis trois ans.

En regardant ses portraits, on ne peut que faire le parallèle avec l’actualité qui met en lumière ses migrants, ces étrangers, qui suscitent malheureusement trop souvent la peur. Des déracinés tout comme l’est Hachem Barakzaï. « A travers mon art, je me bats pour véhiculer l’amour entre les peuples. La chose la plus chère à un être humain, c’est sa dignité », aime à précise rl’artiste.
Exposition Visages d’un ailleurs, prolongation jusqu’au 31 décembre, Espace Saint-Laurent, Saint-Marcellin. Tous les jours de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h, fermé le lundi.

0 commentaires

Envoyer un commentaire