Nouvelle exposition à La Halle de Pont-en-Royans

Publié le 12 janvier 2017 à 00h00 | Modifié le 18 janvier 2017 à 10h22 | Vu 642 fois
Nouvelle exposition à La Halle de Pont-en-Royans
- © DR

Le centre d’art La Halle à Pont-en-Royans débute l’année avec une nouvelle exposition collective Eppur si muove.

« Et pourtant elle tourne », telle est la phrase qu’aurait lancé en 1633 le mathématicien, physicien, et philosophe italien Galilée après avoir été forcé devant l’inquisition d’abjurer sa théorie selon laquelle la terre tourne autour du soleil.

« Eppur si muove » aura donc pour propos le regard porté par les sept artistes vers les étoiles à la fois comme métaphore du progrès et du savoir, mais aussi dans une dimension plus contemplative, réflexive, intimiste.

Les œuvres choisies à voir (et à entendre) : des géométries impossibles (Marion Tampon-Lajarriette), un trompe-l’œil « chiffré » (Nikolas Fouré), un cosmos en devenir (Cécile Beau et Nicolas Montgermont), une vision de deuil (Marwan Moujaes), de la poudre d’étoile (Muriel Joya) ou encore un observatoire astronomique souterrain (Audrey Martin et Muriel Joya).

Les visiteurs pourront ainsi déambuler dans une ambiance entre l’observation et l’étonnement, à la fois lyrique et mathématique.

Eppur si muove, avec Cécile Beau et Nicolas Montgermont, Nikolas Fouré, Audrey Martin et Muriel Joya, Marwan Moujaes, Marion Tampon-Lajarriette, du 17 janvier au 4 mars, centre d’art La Halle, Pont-en-Royans.

 

Mots clés : Pont-en-Royans, La Halle,

0 commentaires

Envoyer un commentaire