Déneigement du réseau routier : qui fait quoi ?

Publié le 11 janvier 2017 à 16h16 | Modifié le 11 janvier 2017 à 16h20 | Vu 452 fois
Déneigement du réseau routier : qui fait quoi ?
- © Conseil départemental

L’épisode neigeux que nous venons de connaître et qui va s’accentuer d’ici la fin de semaine nous rappelle que l’Isère est particulièrement confrontée aux phénomènes hivernaux que sont le verglas et la neige.

La partie sud du département y est confronté plus d’un jour sur deux ; la partie nord-ouest connait, quant à elle, de novembre à février de l’ordre de 25 à 30 jours de verglas.

Alors qui prend en charge le déneigement des 15 525 km de routes de l’Isère ?
Le Conseil départemental est en charge de l’entretien des 4 718 km de routes départementales qui représentent un tiers du réseau routier isérois, mais plus de 80 % des déplacements interurbains. L’Etat gère 90 km de routes nationales ; les communes, 10 000 km de routes communales ; les sociétés d’autoroutes privées, les 275 km du réseau.

S’agissant des 4 718 km de routes dont il a la charge, le Conseil départemental a activé son plan de viabilité hivernale dès le 15 novembre, et ce jusqu’au 15 mars en plaine et au 15 avril en secteur de montagne.
Il mobilise plus de 200 camions et engins de déneigement pour traiter son réseau routier. La viabilité hivernale est réalisée en régie par les moyens propres du Département à hauteur de 80% de l’activité. Il est donc fait appel à plus
d’une cinquantaine d’entreprises et à des agriculteurs.
Ainsi, chaque année, plus de 300 agents du département sont à pied d’œuvre et disponibles quand les conditions météorologiques le nécessitent et 112 saisonniers sont recrutés sur cinq mois pour leur porter appui.

Les chiffres clefs
4 718 km de RD dont 1040 km situés à plus de 800 m d’altitude et 150 km de routes non déneigées
5 000 patrouilles de surveillance en moyenne
10 000 interventions en moyenne
Budget annuel moyen de 9 M€ (hors ressources humaines) dont 2,4 M € pour le sel de déneigement.
155 circuits effectués en régie et 55 externalisés (entreprises ou agriculteurs)
305 agents titulaires et 112 emplois saisonniers
27 000 tonnes de sel consommées en moyenne par an

0 commentaires

Envoyer un commentaire