Coupe de France: Monaco vacille, Paris facile

Par AFP | Publié le 01 février 2017 à 23h20 | Modifié le 02 février 2017 à 12h19 | Vu 240 fois
Coupe de France: Monaco vacille, Paris facile
Le milieu de Chambly Gregory Gendrey fait partger sa joie aux supporters après son but face à Monaco en Coupe de France, le 1er février à Beauvais - © AFP

Monaco a arraché mercredi son billet pour les 8es de finale de la Coupe de France au terme d'un match fou à Chambly, club de National (5-4 a.p.), climax d'une journée qui a vu le Paris Saint-Germain, double tenant du titre, gérer à Rennes (4-0).

L'une des plus belles pages de l'histoire centenaire de la Coupe a failli s'écrire à Beauvais. Les Camblysiens ont cru renverser le rocher monégasque, en arrachant une prolongation inespérée à 3-3 après avoir été menés 3-0 au retour des vestiaires.

Réduit à dix, Monaco n'était alors que l'ombre du leader de la Ligue 1. Il lui a fallu tout le réalisme de ses défenseurs centraux, Kévin N'Doram (95e) et Kamil Glik (102e), pour le sortir du marasme. "On a eu peur", a concédé l'entraîneur Leonardo Jardim.

La route a été beaucoup plus calme pour Paris. A Rennes, Julian Draxler (27e, 68e), Lucas (38e) et Hatem Ben Arfa (90e) ont assuré le travail.

Comme Monaco, les Parisiens restent en lice pour gagner le Championnat et la Coupe de la Ligue, avant de disputer les 8es de la Ligue des champions. Un luxe aux antipodes du monde de Fréjus Saint-Raphaël (CFA, 4e division), vainqueur dans le temps additionnel de Prix-les-Mézières (CFA 2, 1-0).

Les Azuréens partagent avec Bergerac, qui a battu Lens (L2) la veille (2-0), le statut de Petit Poucet des 8es. Ils se sont hissés là où de plus gros calibres ont dû s'arrêter.

Saint-Etienne a déchanté à Auxerre (L2, 3-0 a.p.), terminus surprise de sa belle série de début d'année (3 victoires, 1 nul en 2017). Après le houleux épisode Anthony Mounier, recruté puis parti dans la foulée du fait de l'hostilité de certains supporters, les Verts enchaînent une nouvelle déconvenue à quatre jours du derby contre Lyon.

Nancy n'a pas honoré son statut non plus. Dans le traquenard du CA Bastia, les Lorrains ont été dépassés de bout en bout par une formation de 3e division (2-0 a.p.).

Guingamp, de son côté, a évité de peu la sortie de route aux Herbiers (Nat), ayant eu besoin de deux heures, et d'un but de sa recrue hivernale Mathieu Bodmer, pour continuer son chemin (2-1 a.p.).

Les Bretons connaîtront jeudi lors du tirage au sort leur futur adversaire, peut-être Angers, dernier pensionnaire de L1 à s'être qualifié mercredi en battant Caen (3-1).

Mardi, Marseille, face à Lyon (2-1 a.p.), Lille, contre Nantes (1-0), et Bordeaux, contre Dijon (2-1), s'étaient invités aux 8e.

Résultats des 16es de finale de la Coupe de France de football, joués mardi et mercredi:

Mardi:

Sarreguemines (CFA2) - Niort (L2) 0-3

Bordeaux (L1) - Dijon (L1) 2-1

Le Poiré-sur-Vie (DH) - Strasbourg (L2) 0-1

Lille (L1) - Nantes (L1) 1-0

US Quevilly (NAT) - Marseille Consolat (NAT) 3-0

Châteauroux (NAT) - Lorient (L1) 2-3 a.p.

Bergerac (CFA) - Lens (L2) 2-0

Marseille (L1) - Lyon (L1) 2-1 a.p.

Mercredi:

Fréjus St-Raphaël (CFA) - Prix-lès-Mézières (CFA2) 1-0

CA Bastia (NAT) - Nancy (L1) 2-0

Les Herbiers (NAT) - Guingamp (L1) 1-2 a.p.

FC Chambly (NAT) - Monaco (L1) 4-5 a.p.

US Avranches (NAT) - Fleury 91 FC (CFA) 1-0

Auxerre (L2) - Saint-Etienne (L1) 3-0 a.p.

Angers (L1) - Caen (L1) 3-1

0 commentaires

Envoyer un commentaire