Le Voultain Kevin Gourdon dans le grand bain

Par Simon GALINIER | Publié le 08 février 2017 à 00h00 | Modifié le 08 février 2017 à 10h41 | Vu 430 fois
Le Voultain Kevin Gourdon dans le grand bain
- © SR D. Von Tillman

A 27 ans, le troisième ligne Kevin Gourdon, formé à La Voulte s’apprête à disputer son premier tournoi des 6 Nations. Auteur d’une année 2016 majuscule, lui qui possède des racines saint-marcellinoises et tullinoises de par ses grands-parents maternels et paternels, s’affirme comme un titulaire en puissance dans l’effectif de Guy Novès.

A 27 ans, le troisième ligne Kevin Gourdon, formé à La Voulte s’apprête à disputer son premier tournoi des 6 Nations. Auteur d’une année 2016 majuscule, lui qui possède des racines saint-marcellinoises et tullinoises de par ses grands-parents maternels et paternels, s’affirme comme un titulaire en puissance dans l’effectif de Guy Novès.
Arrivé sur la pointe des pieds en équipe de France lors de la tournée estivale en Argentine, Kevin Gourdon s’est révélé aux yeux du grand public lors des tests-matchs automnaux face aux Samoa, à l’Australie et à la Nouvelle-Zélande. Face aux All Blacks justement, il est désigné Talent d’Or en rendant une excellente copie : 50 mètres parcourus balle en mains, 3 défenseurs battus, 9 courses, 6 passes et 10 plaquages.

Cette saison, que ce soit en équipe de France ou dans son club du Stade Rochelais, leader du TOP 14, sa science du jeu ne cesse d’épater les observateurs. Il joue à merveille son rôle de lien entre avants et trois-quarts que lui confère son manager Patrice Collazo ou le sélectionneur des Bleus Guy Novès : « Le staff recherche des avants qui savent porter le ballon et c’est vrai que mon profil convient plutôt bien à leur philosophie de jeu. Depuis tout petit, j’ai toujours évolué dans ce registre» explique l’Ardéchois de 27 ans.

« Essayer de me faire une place au soleil » 

A nouveau retenu par l’encadrement du XV de France pour disputer le Tournoi des 6 Nations, Kevin pourrait bien devenir un des cadres des Bleus. « J’espère surtout continuer à jouer et essayer de me faire une place au soleil avec ce XV de France new look. Je me sens très bien dans ce groupe. Il y a pas mal de joueurs qui ont fait leur première sélection comme moi en Argentine. Il y a eu beaucoup de turnover par rapports aux années précédentes. Après une belle tournée en Argentine pour laquelle on ne nous attendait pas forcément et des tests automnaux positifs en terme de jeu, même si les résultats n’étaient pas au rendez-vous, à nous maintenant de hausser encore notre niveau pour l’emporter. Il faut essayer de capitaliser sur tout ce que l’on a travaillé depuis un an et traduire cela par des victoires » Tout le monde espère que ce sera le cas ce samedi (17 h 50) lors du « crunch » à Twickenham !

0 commentaires

Envoyer un commentaire