Deux jours pour venir applaudir le dernier spectacle de Papagalli à Saint-Marcellin

Publié le 02 février 2017 à 10h45 | Modifié le 02 février 2017 à 10h48 | Vu 308 fois
Deux jours pour venir applaudir le dernier spectacle de Papagalli à Saint-Marcellin
- © DR

Les amateurs de franche rigolade, n’auront pas d’excuses… Ils pourront choisir entre deux dates pour découvrir la dernière pièce de Serge Papagalli. En effet l’humoriste dauphinois, chantre de se produira les jeudi 2 et vendredi 3 février au Diapason de Saint-Marcellin avec sa troupe de la Comédie du Dauphiné pour sa dernière composition Nid de Frelons.

Après le « Dauphinois libéré », « On est pas des quand même », « On va tâcher moyen » et « La santé par les plantes », où en sommes-nous ? Le père Maudru vient de tomber dans les escaliers usés de sa cave. Un peu comme une métaphore ? Le tendon d’Achille qui est aussi le sien va l’obliger à rester immobile autant que possible. C’est bien là où le bât blesse. Pour un paysan l’immobilité est impensable. La maladie et les vacances ne font pas partie des éventualités envisageables. La ferme doit vivre. Qui viendra l’aider ?
Rappelons que la famille Maudru, petits agriculteurs en moyenne montagne, essaye de survivre tant bien que mal, comme bon nombre d’exploitations ; aujourd’hui plus que jamais. Quatre pièces et un film racontent leur histoire depuis 20 ans déjà.

Le spectacle est donc programmé pour deux soirées à Saint-Marcellin, deux fois plus d’opportunité de rire ?...

Jeudi 2 février : billetterie à la médiathèque de Saint-Marcellin, 04 76 38 89 84, plein tarif 20 €, tarif réduit : 16 €, abonnés : 14 €, Culture pour tous et moins de 12 ans : 6 €.

Vendredi 3 février : spectacle proposé par la Lyre saint-marcellinoise dans le cadre d’une mise à disposition du Diapason, billetterie en vente au secrétariat de La Lyre, 3 avenue de la santé, Saint-Marcellin, les mardi, mercredi et jeudi ; à l’Office de tourisme du Pays de Saint-Marcellin, plein tarif 20 €, tarif réduit : 16 €, moins de 12 ans : 6 €.

 

0 commentaires

Envoyer un commentaire