Noëlle Thaon n’est plus déléguée adjointe

Par Céline MAZET | Publié le 21 avril 2017 à 11h57 | Modifié le 21 avril 2017 à 12h15 | Vu 204 fois
Noëlle Thaon n’est plus déléguée adjointe
Noëlle Thaon restera conseillère municipale de la majorité - © CM

Dans un récent communiqué de presse, Jean-Michel Revol, maire de Saint-Marcellin, indique que le 13 avril dernier il a signé et notifié l’arrêt municipal retirant à Noëlle Thaon, adjointe en charge des solidarités, du CCAS (centre communal d’action sociale) et du logement, la délégation de fonction et de signature. Il invoque « des désaccords persistants » avec l’intéressée qui reste néanmoins conseillère municipale de la majorité.

Le 28 mars dernier, la 3ème adjointe a fait part de ses désaccords avec le maire lors du conseil municipal dédié au vote du budget. Noëlle Thaon (tout comme cinq autres élus de la majorité) s’était abstenue sur une délibération portant sur la mise à disposition -à hauteur de 10% de son temps- de Thierry Angelier, directeur général des services (DGS), auprès du CCAS. Les six élus de l’opposition avaient, eux, voté contre.

Dans son communiqué, le maire précise : « ma décision, longuement réfléchie et pesée, est fondée sur la perte de confiance résultant de la persistance de très sérieuses divergences de vue sur des engagements qui figurent au cœur du pacte scellé avec les Saint-Marcellinois dans le cadre du programme de cette mandature, et qui ne saurait en aucun cas être remis en cause. Compte tenu de l’importance de cette délégation au cœur de l’action solidaire de notre municipalité auprès des Saint-Marcellinois, j’en confierai rapidement la responsabilité à un(e) collègue de la majorité.”

De son côté, Noëlle Thaon regrette cette décision qu’elle qualifie de « hâtive » et de « consécutive » à son abstention sur cette délibération : « en amont de ce conseil municipal, je me suis entretenue à plusieurs reprises avec monsieur le maire, mais il ne m’a pas entendu. Des administrateurs du CCAS ont été interloqués par cette délibération et se sont beaucoup questionnés à son sujet.  Mon abstention était la seule façon de me faire entendre. Dans son communiqué, les mots que la maire emploie sont très forts.  Il n’y pas eu de désaccords concernant le CCAS. Nos divergences ne portent pas sur le programme général de cette mandature, mais sur un projet élaboré depuis quelques mois seulement. Je n’ai pas failli à mes engagements. J’ai simplement soulevé des points de vue. »

L’élue reste conseillère municipale au sein de la majorité, mais sans délégation d’adjointe : « ma volonté de rester conseillère municipale, c’est aussi parce que depuis ce qui se passe là, j’ai eu énormément de soutien de personnes qui m’encouragent à rester dans cette municipalité car ils estiment que j’y ai tout à fait ma place. »

Les conseillers municipaux devront se prononcer sur ce sujet lors d’un vote qui aura lieu en mai, lors du  prochain conseil municipal au cours duquel Noëlle Thaon devrait s’exprimer.

0 commentaires

Envoyer un commentaire