La 7e édition du Motocross de Saint-Vérand aura bien lieu ce lundi !

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 27 avril 2017 à 11h07 | Modifié le 27 avril 2017 à 13h53 | Vu 2734 fois
La 7e édition du Motocross de Saint-Vérand aura bien lieu ce lundi !
Après le report du 2 avril dernier, les organisateurs espèrent que la météo sera de la partie comme l'an passé. - © Jennifer Milani (Jenni' Mx Photographie)

Un mois après sa date initiale, la 7e édition du Motocross de Saint-Vérand aura bien lieu ce lundi 1er mai. Les bénévoles du Moto club des Pays de Saint-Marcellin ont réussi à trouver une date et à rassembler les moyens humains nécessaires pour que la fête ait lieu sur le piste. Près de 170 pilotes s’élanceront de la grille de départ pour succéder à Rémy Annelot.

Les bénévoles du Moto club des Pays de Saint-Marcellin peuvent pousser un grand ouf de soulagement. La 7e édition du Motocross de Saint-Vérand, reportée le 2 avril dernier par la Fédération qui avait jugé le terrain impraticable, aura bien lieu ce lundi 1er mai. Dès la semaine suivant le report, les organisateurs ont du se creuser les méninges pour trouver une nouvelle date et ainsi sauver les meubles. La survie du club était en jeu comme l’explique le pilote local Clément Caillat, fils de Jean-Pascal, le président du MC des Pays de Saint-Marcellin. « Il fallait absolument trouver une date pour éviter des pertes considérables, évaluées entre 12 000 et 17 000 qui aurait pu tout bonnement anéantir le futur de notre association. On ne s’en serait jamais relevé. » 

Seules trois têtes d’affiches inscrites le 2 avril manqueront à l’appel ce lundi, le tenant du titre Rémy Annelot blessé à la main, le pilote d’enduro Thomas Dubost engagé sur le Grand Prix du Portugal et le champion local Clément Caillat qui s'est à nouveau blessé à l'épaule et au scaphoïde et qui sera éloigné de pistes au minumum quatre mois.

Dans la catégorie reine MX1, la succession de Rémy Annelot est donc plus que jamais ouverte. Les outsiders seront nombreux à jouer des coudes pour espérer monter sur la boîte. A commencer par le pilote en forme de ce début de saison, l’Oyonnaxien Romain Jacquiot. Pour cela il devra à nouveau se défaire de Jules Hadjouj, deuxième à La Voulte ainsi que du Savoyard Julien Couvat souvent placé dans le championnat de Suisse et qui aura également une belle carte à jouer. 

Essais libres et chronométrés le matin ; manches qualificatives, finales et super finale l'après-midi

En ce qui concerne la catégorie MX2, quatre favoris sortent du lot. Le Lyonnais Aurélien Chiesa (25 ans) sur le podium du championnat de France en 2013 et 2014 sera à suivre de près, tout comme le pilote de Villefranche-sur-Saône Jérémy Goyon, champion régional en titre, qui a l’habitude rouler de manière incisive et de prendre énormément de risques sur toutes les pistes. Il faudra aussi compter sur le talentueux Mâconnais Axel Noyerie (23 ans) et l’expérimenté pilote de Miribel Edwin Rousset (35 ans).

Enfin, les trois pilotes locaux Tony Prunier, Jérôme Mallein et Tim De Castro, pour sa première course moto après avoir mis de côté le quad cette saison, tenteront de se distinguer sur leurs terres. Quant aux catégories quad et 125, bien malin celui qui peut prédire le classement final puisqu’aucune hiérarchie n’est vraiment établie. Le Saint-Vérannais Augustin Léon (27 ans) espère donc briller devant son public, pour cela il devra résister au Rumillien Pierre Dubost qui s’est distingué à La Voulte fin février.

Comme à l’accoutumée, la matinée sera réservée aux essais libres et chronométrés avant que la bataille ne fasse rage l’après-midi avec les deux manches qualificatives et la finale de chaque catégorie. Enfin, pour terminer en apothéose la journée, la super finale regroupera les quinze meilleurs pilotes des trois catégories moto : 125 centimètres cubes, 250 cc (MX2) et 450 cc (MX1). Le vainqueur de cette dernière course remportera le Trophée Gérard-Caillat. L’ensemble des organisateurs croisent désormais les doigts pour que la météo soit enfin de la partie ce lundi. C’est tout le mal qu’on leur souhaite !

0 commentaires

Envoyer un commentaire