Les grands travaux engagés par la Ville passés au peigne fin

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 18 mai 2017 à 08h51 | Modifié le 18 mai 2017 à 09h50 | Vu 1047 fois
Les grands travaux engagés par la Ville passés au peigne fin
La rénovation du stade de La Saulaie, le grand chantier de cette année au niveau sportif, va se terminer en juin. - © S.G.

Le complexe de La Saulaie en pleine réhabilitation, la vidéoprotection élargie ou les travaux souterrains menés à l’entrée nord de la ville, retour sur les importants chantiers, en cours et à venir, dirigés par les élus saint-marcellinois autour de trois priorités : le sport, la sécurité et la modernisation des réseaux.

Le sport, une priorité du mandat

La Ville compte bien faire honneur à son titre de ville la plus sportive de France obtenu en 2013 et pour ce faire, elle attribue une enveloppe de 727 000 euros dans ce domaine. La quasi-intégralité de ces dépenses, 700 000 euros, concerne les importants travaux effectués depuis l’été dernier au complexe de La Saulaie. En premier lieu, la modernisation du stade qui a débuté en décembre et va s’achever en juin. Le chantier concerne l’ensemble des tribunes, non couvertes jusque-là, et qui viennent de recevoir une toiture. 

Mais aussi, l’accessibilité du site qui a été largement repensée avec notamment l’installation d’une rampe pour les personnes à mobilité réduite et la création de différents accès pour les sportifs, le public et les arbitres tout en sachant que l’entrée principale sera désormais commune à celle du gymnase. Une buvette extérieure et des sanitaires pour le public vont également voir le jour. Une signalétique est, par ailleurs, à l’étude pour faciliter l’accès aux différentes structures du complexe.

Une fois le chantier du stade terminé, une deuxième tranche des travaux du gymnase de La Saulaie va être engagée dans le courant de l’été. Elle comprend le rafraîchissement des parois extérieures ainsi que de la toiture des vestiaires. 

Autre projet dans les cartons depuis plusieurs années, celui du terrain synthétique. Une étude de faisabilité va être réalisée pour définir son éventuel emplacement ainsi que le coût que cela peut représenter pour la Ville.

La sécurité au cœur des attentions

40 caméras sont actuellement installées à Saint-Marcellin et ce chiffre va augmenter cette année puisque l’autre priorité de la municipalité saint-marcellinoise est la sécurité avec un engagement fort de mandat qui est : protéger, réunir et construire.

Après des premiers travaux engagés en 2005 du côté du parking de la Maison de l’économie avec notamment la sécurisation de la passerelle, à hauteur de 20 000 euros, cette année ce sera l’autre flanc, celui du boulevard de la Gare, qui sera modifié pour un montant de 56 000 euros. Un groupe de travail élargi composé d’élus de la majorité et de l’opposition, de policiers municipaux, de gendarmes et de personnels qualifiés, dont l’ancien patron du service régional de police judiciaire de Marseille Alain Tourre, planche actuellement sur ce dossier d’envergure.

En tout, ce sont plus de 500 000 euros qui ont été dépensés pour déployer cet instrument de prévention en périphérie et dans l’hyper-centre avec en 2010 la Grande-Rue, la place de l’Église et la place Lacombe-Maloc (300 000 euros) ainsi que la salle de spectacle du Diapason (20 000 euros). «

Des travaux souterrains pour attirer les promoteurs à la construction

Dans le cadre de la revitalisation du centre-bourg qui va engager la ville sur les dix prochaines années, plusieurs phases de chantiers sont menées depuis l’automne dernier et jusqu’en 2019 sur les différents réseaux de l’entrée nord de la ville (rue Marmonnier, avenue de la Saulaie, rues de la Poterie, Champollion et avenue de Saint-Vérand).

Les réseaux d’eau (usées, pluviales et potable), de distribution d’électricité (haute et moyenne tension), de fibre optique (uniquement à l’usage des collectivités), de téléphonie ainsi que de l’éclairage public et des réseaux d’arrosage des terrains de sports, sont rénovés. Ces travaux, cofinancés par la Ville et la Régie d’énergies, ont pour objectif d’attirer des promoteurs intéressés par la construction en se dotant d’équipements modernes.

Retrouvez un dossier complet dans notre édition papier du 19 mai !

0 commentaires

Envoyer un commentaire