Festival Barbara : demandez le programme !

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 18 mai 2017 à 10h10 | Modifié le 18 mai 2017 à 10h29 | Vu 1564 fois
Festival Barbara : demandez le programme !
Les Dames en brunes ce jeudi à la Maison Bel Canto à Saint-Hilaire-du-Rosier - © D.R.

Cette année, le Festival Barbara, qui se déroule du 17 au 20 mai, a une résonnance particulière puisqu’il célèbre les 20 ans de la mort de l’artiste dont l’histoire est intimement liée à Saint-Marcellin. La chanteuse juive s’y est réfugiée trois ans pendant la Seconde Guerre Mondiale pour échapper à l’horreur du nazisme.

Pour cette 2017, le Festival Barbara rend un hommage particulier aux années cabaret de Barbara, à cette Barbara jeune, drôle et émouvante. Une femme libre, mais aussi fragile, qui se livre totalement dans ses chansons, comme le feront, pendant le festival, chacun à leur manière, Carmen Maria Vega, Clarika et Vincent Delerm. Les Dames en Brunes vous inviteront aussi à revivre l’atmosphère d’une soirée au cabaret l’Ecluse où Barbara a fait ses débuts.

Les Dames en brunes, ce jeudi 18 mai à 18 H et 20 H à la Maison Bel Canto à Saint-Hilaire-du-Rosier
Les Dames en brunes vous invitent à revivre l’atmosphère d’une soirée à l’Ecluse avec cette
Barbara jeune, drôle, émouvante. Une femme libre, mais aussi fragile, qui se livre totalement dans ses chansons. Loin des clichés sur la grande star qu’elle deviendra ensuite, c’est tout un héritage que Les Dames en Brunes vous partagent : des chansons oubliées, d’autres promises à un grand succès, des textes humoristiques, poétiques, d’Yvette Guilbert, Georges Brassens, Francis Blanche … un âge d’or de la chanson, de la langue française.
Les Dames en Brunes revisitent la chanson rive-gauche avec fantaisie et modernité, et nous montrent comment, même si le temps a passé, elle vibre encore d’actualité. Elles déroulent le fil qui, parfois à notre insu, nous relie à ces chansons d’hier, allant jusqu’à puiser dans le répertoire d’aujourd’hui les chansons qui en sont les héritières directes. Et pour boucler la boucle, elles proposent leurs propres compositions, imprégnées de modernité et d’esprit rive gauche…

Carmen Maria Vega et Clarika, ce vendredi 19 mai à 20 H au Diapason
Après la superproduction Mistinguett où elle tenait le premier rôle, Carmen Maria Vega – prix Barbara du ministère de la Culture- ne pose pas ses valises. Elle présente un nouveau spectacle, en duo, elle au chant, Kim Giani à la guitare. Ne pas croire pour autant que ce sera dépouillé : la dame ne fait pas dans la simplicité et vient avec son décor, ses talons, son cuir et sa voix de rockeuse. Elle présentera son nouveau show « Ultra Vega ». Tour à tour brûlante d’énergie, débordante de sensibilité, éprise de liberté, sensuelle et sexy, Carmen Maria Vega incarne son personnage avec fougue, allant jusqu’à dévoiler son intimité et sa mélancolie.

Voilà Clarika de retour pour les amoureux des beaux textes et des chanteuses sensibles inspirées du monde qui nous entoure et des événements de la vie. Avec Clarika on jongle entre rires et émotions fortes. A sa façon, c’est une chanteuse folk : elle chante et apprivoise sa vie, ses émotions, avec les mots et les musiques d’aujourd’hui.
Dans son nouvel album, profondeur, sensibilité, séduction mutine, noirceur grinçante et abandon conquérant jaillissent à tour de rôle et avec le même éclat. Rayonnante comme jamais, Clarika emporte tout sur son passage en une collection d’airs essentiels, une farandole de saveurs et un bouquet de sensations. Ensorcelant !


Samedi 20 mai  - Dès 11 H - parvis du Diapason (Repli à la salle polyvalente de Saint-Marcellin en cas de mauvais temps)
Place du Tertre : Le parvis du Diapason s’animera tout au long de la journée de peintres, sculpteurs, caricaturistes, portraitistes, jongleurs, mimes, statues, et autres troubadours accompagnés de chansonniers, d’accordéon et d’orgue de Barbarie.
Bistrot-repas ouvert à partir de midi. Réservation possible au 07 82 14 87 63.

A 18 H - Tremplin coup de pouce avec Karine Zarka, Alexandre Castillon et Mal Armé

A 21 H - Vincent Delerm
Auteur, compositeur, photographe, depuis ses débuts piano voix, l’artiste et tête d’affiche de cette 18e édition, ne se limite à rien pour raconter ses histoires. Il dresse avec ses mots des tableaux réalistes et intimes de son parcours, et fait partager ses doutes et ses joies.
Sa musique évoluant au fil des albums, son écriture est toujours sublimée par des instrumentaux équilibrés à la fragilité de ses textes. Sous ses airs tranquilles, le chanteur joue de ses silences pour chanter la vie bruyante. Sur scène, Vincent Delerm est au piano et retranscrit cet univers devant un décor énigmatique accentué par un jeu de lumières précis et des textes et vidéos projetés en toile de fonds. En arrière-plan, Rémy Galichet, multi-instrumentiste l’accompagne. Avec son sens de la rupture, il alterne des moments très poignants, comme cette dernière lettre écrite par Leonard Cohen à son amour d’antan, Marianne, avec des moments plus futiles, piquants et drôles comme ce Tout le monde s’en fout.
En première partie : Zim, lauréat du tremplin Coup de pouce 2016. Quand la chanson et le beat-box se mêlent au velours jazzy de la contrebasse.

Renseignement billetterie :

Médiathèque de Saint-Marcellin - 04 76 38 89 84 

Office de tourisme Saint-Marcellin-Vercors-Isère- Saint-Marcellin - 04 76 38 53 85

En ligne : www.diapason-saint-marcellin.fr

Ou au Diapason : une heure avant le spectacle

 

0 commentaires

Envoyer un commentaire