Un deuxième titre national pour la Jeanne d’Arc Saint-Marcellin en moins de trois semaines !

Par Aurélie AMIEUX | Publié le 05 juillet 2017 à 16h29 | Modifié le 28 juillet 2017 à 12h03 | Vu 1138 fois
Un deuxième titre national pour la Jeanne d’Arc Saint-Marcellin en moins de trois semaines !
La JASM encore en haut de l'affiche ! - © D.R.

Après les adultes champions fédéraux par équipe à Dax le 17 juin, les aînées de la Jeanne d’Arc de Saint-Marcellin avaient à cœur de briller en se déplaçant à Angers le week-end dernier.

Alors certes, viser un podium en catégorie Fédérale 1 était illusoire sur le concours général, les gros clubs du nord et de l’ouest de la France et leurs viviers inépuisables de gymnastes étant intouchables à ce niveau de compétition. Néanmoins, les douze filles qui constituaient cette équipe semblaient très solides, expérimentées et au mieux de leur forme ce qui laissait présager de belles performances. Un tirage au sort favorable pour la JASM qui voyait idéalement son horaire de passage fixé à 16 h, permettant aux filles de se reposer après le long voyage en pays angevin. Une belle compétition pour les Saint-Marcellinoises, peu de fautes et des exécutions propres, notamment au mouvement d’ensemble, générant, chose inhabituelle, les félicitations immédiates des juges… et la surprise en ce dimanche 2 juillet 2017.

Devant des centaines de concurrentes rassemblées sur le stade d’Angers pour la cérémonie protocolaire de ces championnats de France FSCF, le nom de la Jeanne d’Arc de Saint-Marcellin une fois encore mis à l’honneur et un titre de championnes fédérales au mouvement d’ensemble, une discipline exigeante, faite de précision, de coordination et qui démontre surtout une belle cohésion au sein de l’équipe et des filles capables de travailler et de gagner ensemble. Au classement général, l’équipe de la JASM termine à une belle et logique 11e place en catégorie Fédérale 1 sur la cinquantaine d’équipes engagées.

Et même s’il s’agit de gymnastique, sport ingrat, attirant peu les sponsors et relayé même pour les meilleurs, dans de discrets entrefilets par la presse nationale, mais pourtant sport exigeant, nécessitant à la fois force, technique, endurance, résistance, souplesse et prise de risque. Et même s’il ne s’agit que de la Fédération sportive et culturelle de France, fédération olympique forte de 500 000 membres, dont les meilleurs nationaux sont titulaires de doubles licences FFG, les membres du conseil d’administration du club veulent exprimer ici leur fierté et leur reconnaissance aux athlètes de la Jeanne d’Arc et à leur encadrement et leur dire qu’ils sont conscients des sacrifices et du travail fournis pour parvenir à cette performance et surtout leur dire qu’il s’agit bien de deux titres nationaux remportés au cours de la même saison ! Et ça, c’est historique !

0 commentaires

Envoyer un commentaire